L’ancien boxer professionnel Mario Melo décède lors d’un concours du plus gros mangeur de croissants

Facebook 0 Twitter 0 Google+ 0 Linkedin 0 Mail

 

Le boxeur argentin à la retraite Mario Melo est décédé le dimanche 4 novembre lors d’un concours du plus gros mangeur de croissants après qu’une de ces pâtisseries se soit logée dans sa gorge.

Mario, âgé de 56 ans, participait à un concours en Argentine pour voir qui pourrait manger le plus de médialuna (croissants argentins) en une minute, selon World Boxing News, quand il a commencé à s’étouffer.

L’ancien boxeur professionnel aurait été sur son troisième croissant lorsqu’il a montré des signes de détresse avant de s’effondrer.

Un pompier et un médecin dans la foule ont tenté de lui sauver la vie en délogeant le croissant de la gorge de M. Melo avant l’arrivée des ambulanciers, mais en vain.

Une vidéo de l’incident a été prise sur le moment, puis diffusée aux nouvelles argentines, selon le reportage. Il montre plusieurs personnes qui semblent effectuer la manœuvre de Heimlich.

Les tentatives ont été vaines, Mario a succombé du fait que sa trachée a été complètement bloquée.

Une femme identifiée comme étant la sœur de Mario a déclaré aux journalistes que son frère avait été transporté à l’hôpital de Pinamar, mais peu de temps après, il a été déclaré mort.

Il était à priori diabétique.

M. Melo a combattu le boxeur américain Michael Moorer pour le titre mondial WBA des poids lourds légers en 1990. Le champion sud-américain des poids lourds a été éliminé au premier tour. Mario a pris sa retraite en 1998 avec un score de 21 victoires pour 9 défaites.

Dix-sept de ses vingt et une victoires ont été par mise hors de combat (KO).

Son surnom était Mazazo, qui se traduit en français par « poing lourd ».

Compétitions à risque

Bien que les compétitions de nourriture soient populaires dans le monde entier, il existe des risques.

L’année dernière, un étudiant de 20 ans s’est étouffé à mort lors d’un concours de crêpes.

Caitlin Nelson est décédée alors qu’elle participait à ce genre de concours, qui était organisé par le campus du Connecticut de la Sacred Heart University (États-Unis). Les fonds recueillis lors du concours étaient destinés à des œuvres de charité.

La mère de Caitlin, Rosanne Nelson, a intenté un procès contre l’établissement scolaire le 29 octobre, affirmant que l’université était responsable du fait que le concours ait eu lieu.

En plus de réclamer des dommages et intérêts, la poursuite a pour objectif d’exposer le danger des compétitions de gourmandise, a déclaré l’avocat de Rosanne, Katie Mesner-Hage, au Hartford Courant.

« Ces concours sont nettement plus dangereux que les gens ne le pensent et il est extrêmement important que le public, en particulier les établissements d’enseignement, comprennent que certains aliments sont plus sûrs que d’autres et qu’un minimum de prévoyance peut littéralement sauver des vies ». Elle recommande des choses plus légères ou de la glace pour les concours.

Source :  m.epochtimes.fr

Crédit photo : capture d’écran

Facebook 0 Twitter 0 Google+ 0 Linkedin 0 Mail