le boxeur de gendarme activement recherché par la police

Facebook 0 Twitter 0 Google+ 0 Linkedin 0 Mail

Reconnu par les forces de l’ordre, l’ancien champion de boxe Christophe Dettinger est en fuite depuis samedi.

Les images ont fait le tour des réseaux sociaux en France et à l’étranger, samedi après-midi, lors de l’acte VIII des «gilets jaunes» à Paris.

Un homme d’une carrure imposante, visage découvert, a frappé de plusieurs coups de poing très adroits un gendarme mobilesur la passerelle Léopold-Sédar-Senghor, qui relie le Musée d’Orsay au jardin des Tuileries.

Quelques heures après les faits, cet individu a été reconnu par les forces de l’ordre.

«Monsieur, vous qui avez frappé un collègue à terre, vous êtes identifié. Pour un boxeur, vous ne respectez apparemment pas beaucoup de règles.

Nous allons vous apprendre celles du Code pénal», a écrit le Syndicat des commissaires de la police nationale (SCPN) dans un tweet publié samedi vers 20 heures.

 «Il s’agit de Christophe Dettinger, ancien boxeur, membre de la communauté des gens du voyage, précise au FigaroPatrice Ribeiro, secrétaire général du syndicat Synergies-officiers.

Cet individu sans gilet jaune fait partie de ces personnes qui viennent là uniquement pour frapper des forces de l’ordre.

Ce type de comportement doit être sévèrement sanctionné, c’est-à-dire suivi de la prison avec écrou.»

«Le gitan de Massy»

Devant la gravité de son geste, Christophe Dettinger a pris la fuite.

Sa victime s’est vu prescrire un arrêt de 15 jours d’incapacité totale de travail (ITT).

S’il a été identifié, Christophe Dettinger n’a pour l’instant pas été retrouvé par la police.

Surnommé «le gitan de Massy», il possède un imposant palmarès à son actif de boxeur: 18 victoires, 4 défaites et un nul.

Il a été sacré champion de France des poids lourds légers (90 kg) en 2007 et 2008.

Il a raccroché les gants en 2013. Aujourd’hui âgé de 37 ans, mesurant 1,92 m pour 91 kg, il serait fonctionnaire territorial dans une mairie de l’Essonne. Son ancien entraîneur, Jacky Trompesauce, lui conseille de se rendre à la police.

«J’ai essayé de l’avoir au téléphone, mais il ne répond pas.

Christophe est hyper gentil. Alors, quand je vois les vidéos, je me dis qu’il a vu des gens en difficulté, notamment des femmes, se faire gazer.

C’est pourquoi je lui conseille d’aller voir la police pour qu’il aille s’expliquer», a-t-il déclaré à L’Équipe.

Pour sa part, la Fédération française de boxe « a pris connaissance du comportement inacceptable et honteux d’une personne identifiée comme ancien boxeur professionnel, en marge de la huitième journée de mobilisation des “gilets jaunes”», indique-t-elle dans un communiqué.

Un policier filmé en train de frapper un manifestant

Parallèlement à cet événement, Didier Andrieux, commissaire divisionnaire fraîchement distingué de la Légion d’honneur, responsable par intérim des 400 policiers en tenue de Toulon, a été filmé en train d’asséner plusieurs coups de poing au visage d’un homme plaqué contre un mur.

 Estimant qu’«il y avait un contexte insurrectionnel» et que Didier Andrieux a «agi proportionnellement à la menace», le procureur de la République de Toulon, Bernard Marchal, n’a pas ouvert de procédure.

Le préfet du Var a en revanche saisi l’Inspection Générale de la Police Nationale «afin qu’une enquête permette de faire toute la lumière», a écrit Jean-Luc Videlaine sur son compte Twitter.

Enfin, à Laval, une plainte a officiellement été déposée par un «gilet jaune» contre le ministre de l’Intérieur, pour «usage abusif de la force», afin de dénoncer les violences policières.

 

Source : https://amp.lefigaro.fr

Credit photo : capture d’écran : https://amp.lefigaro.fr

Facebook 0 Twitter 0 Google+ 0 Linkedin 0 Mail