L’efficacité du vaccin de Pfizer est tombée à 39% face au variant Delta, constate Israël

Facebook 0 Twitter 0 Google+ 0 Linkedin 0 Mail

Une infirmière prépare une injection du vaccin Pfizer

Le vaccin anti-Covid-19 de Pfizer a fourni une protection solide contre l’hospitalisation (88%) et les cas graves (91,4%) causés par le variant Delta en Israël, même s’il n’est plus efficace qu’à 39% dans la prévention des contaminations ce mois-ci, a chiffré le ministère de la Santé du pays.

L’efficacité du vaccin de Pfizer contre la contamination au Covid-19 est tombée à 39% en Israël, a énoncé jeudi le ministère national de la Santé.

Ce chiffre fait référence à la période comprise entre le 20 juin et le 17 juillet, a-t-il indiqué, ajoutant que la baisse en cours avait été observée parallèlement à la propagation du variant Delta dans le pays.



Ce taux est nettement inférieur à celui de 64% mesuré entre le 6 juin et le 3 juillet et de 94,3% mesuré entre le 2 mai et le 5 juin.

Cependant, l’efficacité du vaccin dans la prévention des cas graves en Israël est actuellement estimée à 91,4%, et à 88% dans la prévention des hospitalisations liées au Covid-19.

Une autre analyse

Une récente analyse relayée par la revue The New England Journal of Medicine constate que deux doses du vaccin de Pfizer-BioNTech offrent une protection de 88% face au variant Delta, contre près de 94% pour le variant Alpha, dit «britannique».

Public Health England, l’entité de gestion de la santé en Angleterre, avait également constaté, en juin 2021, que ce vaccin avait empêché 96% d’admissions à l’hôpital.

Le vaccin d’AstraZeneca, selon PHE, est efficace à 92% contre l’hospitalisation, lui aussi après deux doses.

Toujours d’après Public Health England, une dose est 17% moins efficace quant à la prévention des maladies symptomatiques dues au Delta, par rapport à l’Alpha, mais il n’y a qu’une petite différence après l’injection des deux doses.

Un succès

Israël a réalisé l’une des campagnes de vaccination les plus efficaces au monde, avec près de 57% de sa population entièrement vaccinée.

61,6% ont reçu une première dose depuis le 20 décembre 2020.

Mais avec l’arrivée du variant Delta il y a eu une augmentation des infections.

Le coronavirus a été dépisté chez 2.400 personnes dont presque 40% étaient vaccinées, a rapporté KAN, la radio publique israélienne.

35% des patients avec des symptômes pénibles avaient été immunisés.



Le Delta est apparu pour la première fois en Inde, avant de se propager dans le monde entier.

Le gouvernement israélien devrait approuver de nouvelles restrictions, lesquelles entreront vraisemblablement en vigueur le 29 juillet, concernant notamment le nombre de personnes autorisées lors de rassemblements en salle.

Source : sputniknews

 

Facebook 0 Twitter 0 Google+ 0 Linkedin 0 Mail