les conclusions glaçantes du parquet sur le meurtre de Maëlys

Facebook 0 Twitter 0 Google+ 0 Linkedin 0 Mail

À l’automne 2017, Nordahl Lelandais était mis en examen pour séquestration et meurtre dans l’affaire Maëlys.

Selon le Parisien, le parquet de Grenoble a requis le renvoi aux assises de l’ancien militaire pour le meurtre de la petite fille.

La petite fille avait été vue en vie pour la dernière fois le 27 août 2017…

Lors d’une réception de mariage dans la salle des fêtes de Pont-de-Beauvoisin, en Isère, c’est vers trois heures du matin que Maëlys de Araujo disparaissait.


Rapidement, Nordahl Lelandais était mis en examen pour enlèvement et séquestration d’un mineur de quinze ans.

Après trois ans et demi d’instruction, c’est dans un réquisitoire définitif rendu le 18 mars 2021 que le parquet de Grenoble a demandé aux magistrats instructeurs la mise en accusation de Nordahl Lelandais pour meurtre précédé du crime ‘d’enlèvement et de séquestration d’un mineur de 15 ans.

Affaires Maëlys et Noyer : qui est vraiment Nordahl ...

‘ Six mois après avoir démenti toute implication dans l’affaire, l’ancien militaire assurait que la petite fille était montée dans sa voiture de son plein gré.

« La version de Lelandais selon laquelle Maëlys serait montée volontairement n’est accréditée par aucun élément et se trouve au contraire contredite par l’ensemble des investigations », a tranché le parquet, qui pointe « la posture mensongère et évolutive » de Nordahl Lelandais.

Dans ce réquisitoire définitif, il n’est pas question d’accusation de viol, « faute de charges suffisantes. »

Alors que Nordahl Lelandais était autant attirée par les femmes, les hommes et les enfants, le procureur adjoint de la République de Grenoble a écrit dans son rapport : « Le contexte d’attirance sexuelle pour les petites filles (que Nordahl Lelandais minore), le diagnostic de pédophilie, la consultation régulière et répétée de sites pédopornographiques […] sont autant d’éléments qui permettent d’envisager que les faits aient pu se dérouler concomitamment à des infractions de nature sexuelles à l’encontre de Maëlys. »

À l’un de ses codétenus, Nordahl Lelandais aurait d’ailleurs confié avoir violé la petite fille par pénétration digitale, à l’arrière de sa voiture.

Une prochaine audience le 7 avril 2021
Le parquet de Grenoble a indiqué que Me Alain Jakubowicz, avocat de Nordahl Lelandais a déposé une requête en nullité de la dernière expertise psychiatrique qui avait été accordée par la chambre de l’instruction. L’audience pour l’examiner est fixée au 7 avril 2021.


D’autre part, l’ancien militaire est également accusé du meurtre d’Arthur Noyer, pour lequel un procès est prévu du 3 au 14 mai devant la cour d’assises de la Savoie.

Source : closermag

 

Facebook 0 Twitter 0 Google+ 0 Linkedin 0 Mail