Les parents d’un garçon de 12 ans, décédé à la suite d’un cancer rare, affirment que « le temps passé ensemble est le plus précieux »

Facebook 0 Twitter 0 Google+ 0 Linkedin 0 Mail

(Avec l'aimable autorisation de William Lee)

Lorsqu’un garçon de 12 ans atteint d’un cancer est décédé avant d’avoir pu réaliser son souhait de recevoir les résultats de son examen de fin d’études primaires, ses parents ont décidé de faire passer leur message, à savoir qu’il fallait passer du temps de qualité avec les enfants.

Raphael, le fils de William et Winnie Lee, souffrait du syndrome de Li-Fraumeni, une maladie génétique rare qui le prédisposait à différents types de cancer. Raphael voulait passer son examen final à l’école primaire Alexandra, à Singapour, avant d’être opéré le 12 novembre 2020.

Tragiquement, il est décédé de complications après l’opération, et avant d’avoir pu obtenir le résultat de ses examens.

William, âgé de 47 ans, et sa femme Winnie, âgée de 45 ans, de Singapour, ont obtenu les résultats de leur fils en son nom. Raphael avait reçu des notes A en mathématiques et en sciences et des notes B en anglais et à son examen de langue maternelle.


« Les maths et les sciences étaient ses matières préférées à l’école. Il aimait se lancer des défis avec des problèmes mathématiques compliqués pendant son temps libre », a confié Winnie au journal Straits Times.

La lutte de Raphael contre le cancer a commencé à l’âge de 8 mois.

En 2008, Raphael avait développé un cancer rare des tissus mous, appelé rhabdomyosarcome, qui avait été éradiqué par la chimiothérapie, la radiothérapie et une opération.

Selon Straits Times, après une brève rémission, la maladie a refait surface en 2016.

On a alors diagnostiqué un cancer des os ou un ostéosarcome chez Raphael et il a été amputé d’un avant-bras. Il était en CE1 cette année-là.

Mais Raphael s’est adapté.

En 2019, les médecins ont découvert une tumeur dans la clavicule droite de Raphael.

L’opération a permis d’enlever la tumeur, mais le cancer s’était déjà propagé à ses poumons.


Selon Winnie, Raphael semblait savoir qu’il allait mourir. Il voulait que son corps soit donné à la recherche scientifique.

L’esprit combatif du courageux Raphael a touché tant de personnes que l’hôpital pour femmes et enfants du KK lui a même décerné son prix 2020 Inspirational Patient and Caregiver Award (prix 2020 du patient et du soignant inspirant).

Pourtant, selon Today Online, à l’approche de l’opération, Raphael était presque trop faible pour marcher jusqu’à sa classe au septième étage de l’école.

Ses professeurs lui ont proposé un accompagnateur, mais le jeune Raphael a refusé, ne voulant pas déranger les autres.

À la place, Raphael a demandé à sa mère de l’emmener à l’école plus tôt, lui donnant ainsi le temps de marcher à son propre rythme.

« Il me disait de ne pas déranger les professeurs parce qu’ils ont déjà leurs propres responsabilités », a dit Winnie à Today Online.

On se souvient de Raphael comme d’un enfant actif et attentif. Il adorait les jeux en ligne, les Lego et la robotique.

Son dernier cadeau à ses parents était un modèle Lego de leur famille. Il espérait, un jour, se construire un bras robotisé.

En se rappelant le moment avant son opération le 12 novembre 2020, Winnie a dit : « Alors qu’il était sous sédatif avant l’opération, il m’a dit : ‘Maman, je ne veux pas m’allonger… je veux que tu me prennes dans tes bras’. »

« C’est ainsi qu’il s’est endormi profondément, et c’est la dernière fois que nous l’avons vu, alerte et éveillé », a-t-elle confié au Straits Times.

Malgré leur profonde perte, les Lee trouvent du réconfort en sachant que leur fils est parti paisiblement.

Les résultats de la biopsie reçus après son décès ont révélé que son cancer avait formé des métastases.

Des milliers de personnes en deuil ont assisté aux funérailles de Raphael.

Une amie de la famille, Amy Tong, âgée de 50 ans, a dit que son fils, également âgé de 12 ans, « veut juste faire semblant que Raphael s’est rétabli et que Dieu l’a récompensé en lui offrant un séjour au paradis ».

Offrant leurs conseils aux autres parents, les Lee ont dit à Today Online : « Pensez aux besoins sociaux et émotionnels de votre enfant. Soyez généreux et sincère dans vos compliments, car c’est l’adrénaline qui le fera avancer. »


« Ne montrez pas votre peur devant votre enfant, ont-ils dit, car il ou elle s’accroche à vous pour votre soutien. »

« Les résultats scolaires peuvent être importants pour de meilleures perspectives de future carrière », a dit le couple.

« [Mais] ce qui est le plus précieux, c’est le temps passé avec vos enfants, en particulier pendant leurs années de croissance. »

« [D]ans notre for intérieur, il a déjà passé l’épreuve de la vie avec distinction et avec brio. Nous sommes tout simplement fiers de lui. »

 

 

Facebook 0 Twitter 0 Google+ 0 Linkedin 0 Mail