Maxime, 11 mois, jeté vivant et rôti dans le poêle à bois par ses grands-parents….

Facebook 0 Twitter 0 Google+ 0 Linkedin 0 Mail

L’horreur s’est produite il y a quelques jours lorsque une maman a confié Maxime, son bébé de 11 mois, à ses parents âgés de 42 et 47 ans.

Sauf que tout ne s’est pas produit comme prévu et que l’enfant a perdu la vie lors de cette journée avec ses grands-parents, comme le rapporte la presse.

Lorsque la maman est revenue récupérer son fils, la malheureuse n’a pu que découvrir l’atroce vérité : son enfant était en train de se consumer dans le poêle familial, au milieu de la maison.

La police va rapidement mettre en lumière les causes de la mort de l’enfant: le petit a été brûlé vif.

Il n’a visiblement pas subi de violence avant d’être jeté dans le foyer ardent.



Selon un témoignage recueilli dans le voisinage, au moment du drame le grand-père rentrait tout juste à la maison. Il était sorti boire de la vodka.

La grand-mère avait également bu selon le rapport de la police locale.

Le voisinage a également fait part de sa stupéfaction: les grands-parents gardaient fréquemment le fils de Viktoria sans le moindre problème ni suspicion de violence.

A ce jour, le mobile du crime reste inexplicable autrement que par une crise d’agressivité causée par l’alcool.

L’enquête est toujours en cours.

S’ils sont reconnus coupables, les grands-parents risquent la prison à perpétuité.

Une maman tue son bébé de deux mois dans le micro-ondes : les terribles raisons !
De nombreux actes de violence ont été recensés ces derniers mois sur des mineurs et sur des nourrissons.

Cette fois, une jeune mère âgée de 30 ans au moment des faits, a été jugée jeudi dernier pour avoir passé son bébé âgé de deux mois aux micro-ondes pendant 5 minutes.



Si le verdict ne sera connu que le mois prochain, la principale suspecte risque jusqu’à 26 ans de prison.

Si de trop nombreux actes de violence ou d’abandon n’ont cessé d’être recensés, cette jeune maman âgée de 30 ans a commis l’irréparable sur son enfant.

Les autorités américaines avait découvert le corps sans vie de son enfant âgé de deux mois, dans son appartement.

Le drame a eu lieu à Sacramento, en Californie, aux Etats-Unis.

La principale suspecte s’est alors défendue auprès des autorités en racontant qu’elle avait fait une crise d’épilepsie pendant qu’elle tenait son bébé dans ses bras en travaillant devant son ordinateur.

Elle se serait alors réveillée en retrouvant le nourrisson blessé, près du radiateur.

Sauf qu’une autopsie de son enfant a été faite : il avait été brûlé sur 60% de son corps.

Par ailleurs, les policiers avaient retrouvé une tétine dans le micro-ondes de l’appartement à Sacramento.

Jugée jeudi dernier pour le meurtre de son bébé, Ka Yang a été reconnue coupable par le Tribunal de Sacramento.

Elle risque jusqu’à 26 ans de prison.



Source : madamebuzz.fr
Crédit photo : Capture d’écran

Facebook 0 Twitter 0 Google+ 0 Linkedin 0 Mail