Mobilisation des « gilets jaunes » : trois intox qui ont circulé ce week-end sur les réseaux sociaux

Facebook 0 Twitter 0 Google+ 0 Linkedin 0 Mail

 

Les blocages du 17 novembre ont donné lieu à quelques « fake news » relayées sur Twitter et Facebook notamment

Une mobilisation d’un genre inédit, un mouvement peu structuré et un climat général de défiance à l’égard des médias. Lors des blocages organisés par les « gilets jaunes » samedi 17 novembre, tous les ingrédients étaient réunis pour que fleurissent sur les réseaux sociaux des informations erronées, des photos utilisées à mauvais escient ou des montages grossiers. Tour d’horizon des « fake news » les plus partagées ce week-end.

La fausse marée humaine sur une autoroute

« Juste pour en avoir le cœur net : combien voyez-vous de ‘gilets jaunes’ sur cette image ? » a demandé à Emmanuel Macron un internaute se présentant comme un « fachosphériste amalgameur de déséquilibrés ». Sur cette photo postée sur Twitter samedi soir, on voit une marée humaine de « gilets jaunes » (et quelques gilets orange éparpillés) occupant ce qui semble être une autoroute ou une voie rapide.

Voir l'image sur Twitter

Le tweet, partagé plus de 2 200 fois et ayant recueilli plus de 3 000 « J’aime » sur Twitter, est censé montrer que les chiffres de la participation communiqués par le ministère de l’Intérieur 282 000 manifestants pour la journée de samedi  sont en deçà de la réalité. Sauf que la photo en question ne date pas du tout du 17 novembre. Comme l’a démontré l’AFP dans une série de tweets, le cliché a en réalité été pris le 1er février 2014 lors d’une manifestation de travailleurs frontaliers à Saint-Louis.

La foule trompeuse à Clermont-Ferrand

Un autre message, cette fois-ci sur Facebook, a été partagé près de 100 000 fois. « Ça fait plaisir de voir qu’il y a du monde pour les ‘gilets jaunes’, autant que pour la Coupe du monde ! Les Français se réveillent ! Bravo ! » s’exclame son auteure. L’image montre la célèbre place de Jaude, à Clermont-Ferrand (Puy-de-Dôme), remplie par une foule compacte d’où émergent des drapeaux jaunes.

Mais la photo n’a été prise ni ce 17 novembre, ni pendant la Coupe du monde : il s’agit d’une scène datant du 13 mai 2017, à l’occasion de la finale de la Coupe d’Europe de rugby, qui opposait l’ASM Clermont Auvergne aux Saracens. Samedi, sur la place de Jaude, il y avait bien des gilets jaunes mobilisés. Mais l’affluence n’avait rien de comparable, comme le montre cette photo (bien réelle cette fois-ci, prise par un journaliste local).

Voir l'image sur Twitter

« Gilets jaunes : 12 morts légers et 300 blessés graves », peut-on lire sur un titre incrusté dans ce qui semble être une capture d’écran de la chaîne BFMTV. Sur Twitter, un utilisateur qui a posté l’image a été retweeté plus de 350 fois.« Merci BFMTV », écrit-il en se moquant de la bourde qu’aurait faite la chaîne en parlant de « morts légers ».

Voir l'image sur Twitter

Mais il s’agit évidemment d’une image retouchée. Jamais la chaîne n’a écrit une telle ânerie à l’antenne. D’ailleurs, un œil un peu plus avisé aurait pu aisément se rendre compte que la police de caractères utilisée pour ce détournement ne correspond pas à celle de BFMTV. L’image détournée provient en fait du site parodique Nordpresse.be. Mais le ressort comique n’étant pas évident, beaucoup d’internautes n’ont pas compris l’aspect parodique de cette « information », croyant donc que BFMTV avait réellement commis une bourde.

 

 

 

Source : francetvinfo.fr

Crédit photo : capture d’écran

Facebook 0 Twitter 0 Google+ 0 Linkedin 0 Mail