Montpellier : un mineur isolé sénégalais agresse le personnel de l’hôtel dans lequel il est hébergé

Facebook 0 Twitter 0 Google+ 0 Linkedin 0 Mail
Montpellier : un mineur isolé sénégalais agresse le personnel de l’hôtel dans lequel il est hébergé

Montpellier : un mineur isolé sénégalais agresse le personnel de l’hôtel dans lequel il est hébergé

Âgé de 16 ans, un jeune Sénégalais logé dans l’hôtel des Arceaux s’en est pris à la gérante de l’établissement dont il venait tout juste d’être expulsé.

Mercredi dernier, vers 11h30, un mineur isolé a agressé la responsable de l’hôtel dans lequel il était hébergé depuis le 19 avril, faute de place dans un foyer. Selon Midi Libre, l’adolescent avait déjà été à l’origine de plusieurs disputes au sein de l’établissement qui accueille une vingtaine de migrants mineurs.

D’après le journal local, l’incident qui aurait déclenché l’agression de la gérante de l’établissement est lié au refus du jeune Sénégalais de respecter les règles de vie instaurées dans l’hôtel des Arceaux.

L’établissement exige notamment que ses pensionnaires utilisent un casque ou des écouteurs lorsqu’ils souhaitent écouter de la musique dans leur chambre. Une règle à laquelle l’agresseur aurait refusé de se plier, amenant la responsable de l’hôtel à contacter le foyer de l’enfance afin qu’il soit expulsé.

Crachats, gifles et menaces de mort

Face au refus de la réception de le laisser entrer dans l’hôtel, le jeune Sénégalais aurait alors proféré des menaces de mort envers le personnel avant de donner des coups de poing et des coups de pied dans la porte. La gérante aurait été blessée à un doigt, essuyant également des crachats.

Parvenu à s’introduire dans l’établissement, l’agresseur a ensuite administré des gifles à la réceptionniste. Deux autres mineurs isolés présents dans les murs ont alors entrepris de maîtriser l’assaillant, qui a aussitôt sorti un couteau dont la pointe a effleuré un Albanais de 17 ans.

Arrivée sur les lieux, la police a finalement désarmé le jeune Sénégalais avant de le placer en garde à vue pour violences et menaces de mort. Selon Midi Libre, il a toutefois été remis au foyer de l’enfance « en attendant les suites judiciaires décidées par le parquet des mineurs»

Source : http://www.epochtimes.fr

Crédits photos : Capture d’écran

Facebook 0 Twitter 0 Google+ 0 Linkedin 0 Mail