Moselle : une septuagénaire appelle à l’aide pour sauver ses deux chevaux âgés de l’abattoir

Facebook 0 Twitter 0 Google+ 0 Linkedin 0 Mail

Image d'illustration (Pixabay)

Jacqueline Binot a 71 ans et des gros problèmes de dos. Cette Mosellane doit donc se résoudre à se séparer de ses deux chevaux âgés de 26 et 31 ans.

Toutefois, elle ne veut pas prendre le risque qu’ils finissent à l’abattoir et leur cherche désespérément un nouveau foyer où ils pourront finir leurs jours paisiblement.

« Ils sont un peu âgés mais encore en forme et surtout, ils sont très affectueux, vraiment gentils », assure la septuagénaire qui a acheté Sheeba, la femelle, lorsqu’elle attendait son fils, qu’elle a pratiquement vu naître et qu’elle a baptisé Hors-la-loi.

Très attachée à ce duo, elle ne peut toutefois plus s’en occuper, même s’ils sont en pension chez un agriculteur à Agrancy (Moselle), rapporte France Bleu.


« C’est un crève-cœur car je les ai depuis 1994, mais à 71 ans, ce n’est plus pour moi », explique Jacqueline Binot, qui n’arrive même plus à les brosser ni à les sortir seule tellement son dos la fait souffrir.

Les refuges et les associations de protection animale qu’elle a contactés n’ont pas donné de réponses positives à ses recherches.

« J’avais téléphoné à plusieurs d’entre eux à la mort de mon mari et ils étaient tous complets.

En plus, l’un de ces contacts m’avait fait comprendre à demi-mot qu’ils iraient à l’abattoir et j’ai dit non.

J’ai peur de ça », témoigne celle qui est propriétaire de ces deux équidés depuis plus d’un quart de siècle.

Il doit bien exister des personnes au bon cœur, peut-être une ferme pédagogique, qui seraient prêts à adopter Sheeba et Hors-la-Loi pour leur permettre de finir leur vie dans un bon environnement.

La garantie que ces deux chevaux ne finiront pas à l’abattoir permettrait à la septuagénaire de ne plus se faire de soucis pour eux.

Source : theepochtimes.com

Facebook 0 Twitter 0 Google+ 0 Linkedin 0 Mail