Olivier Véran ne peut pas promettre que le confinement sera levé à Noël…..

Facebook 0 Twitter 0 Google+ 0 Linkedin 0 Mail

Olivier Véran ne peut pas promettre que le confinement sera levé à Noël……

Le confinement sera-t-il levé au moment des fêtes de Noël ? Interrogé sur France Inter, le ministre de la Santé Olivier Véran a expliqué dimanche 8 novembre qu’il le souhaitait « ardemment » mais s’est refusé à tout pronostic.

« Je ne fais pas de pronostic, vous ne me verrez jamais faire de pronostic, cela ne veut pas dire que je suis défaitiste mais que je suis prudent », a-t-il déclaré. « En tout cas, quoi qu’il en soit, on sait qu’on aura l’application des gestes barrières pour Noël et qu’ainsi ce sera un Noël un peu spécial de ce point de vue-là »

.@olivierveran ne fait pas de pronostic pour Noël : « On sait qu’à Noël on fera attention aux gens autour de nous.




—franceinter(@France Inter)
S’il connaît l’envie des Français de fêter Noël en famille « de le préparer dans la joie », il martèle : « On sait qu’à Noël, on fera attention aux gens qui sont autour de nous. »

Gilles Pialoux : « Nous allons devoir prioriser les patients si nous restons dans ce semi-confinement »
De nombreux spécialistes craignent que les rassemblements familiaux traditionnels de Noël contribuent à la propagation du virus : « On voit beaucoup de cas de Covid qui se manifestent après les réunions de famille. On a l’impression que lorsqu’on est chez soi on est protégé mais ce n’est pas vrai », souligne Benoît Vallet, directeur général de l’ARS Hauts-de-France, auprès de BFMTV.

Une « amorce de fléchissement »
Le ministre de la Santé a toutefois apporté une nouvelle positive, estimant qu’il y avait un « frémissement » et « une forme de ralentissement » dans la progression de l’épidémie en France, même s’il est « trop tôt pour juger de l’effet du reconfinement ».

Invité sur France Inter lundi matin, Martin Hirsch, directeur général de l’Assistance publique – Hôpitaux de Paris (AP-HP) a abondé dans ce sens en évoquant « une amorce de fléchissement » de l’épidémie. Il a expliqué qu’il y a huit jours en Ile-de-France, « on voyait, en moyenne, 110 entrées en réanimation et 500 hospitalisations par jour. Ces quatre derniers jours, on voit plutôt 80 entrées en réanimation, 400 hospitalisations par jour ».

.@MartinHirsch : « Dans la région IDF, on peut parler d’une amorce d’infléchissement » #Covid19 #le79Inter https://t.co/sTw6Daf4j0

—franceinter(@France Inter)
« On est prudent dans les termes, parce qu’on a eu un peu de répit fin septembre, et on a vu [l’épidémie] redémarrer en octobre » , a-t-il ajouté.

Pourquoi la consigne du « télétravail obligatoire » est si ambiguë… et (donc) si peu respectée
En France, le bilan du coronavirus dépasse désormais les 40 000 morts depuis le début de l’épidémie.




Source : msn.com

Crédit photo : Capture d’écran

Facebook 0 Twitter 0 Google+ 0 Linkedin 0 Mail