Opération anti-drogue à Avignon: un policier mortellement blessé lors des tirs….

Facebook 0 Twitter 0 Google+ 0 Linkedin 0 Mail

Un policier a été tué à Avignon lorsque les forces de l’ordre se sont fait tirer dessus lors d’une opération anti-drogue. Le ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin, a annoncé se rendre sur place. Sputnik a appris d’une source policière que les événements en cours n’avaient pas de caractère terroriste.

Plusieurs policiers ont été la cible de tirs ce mercredi 5 mai lors d’une opération contre le trafic de stupéfiants au centre d’Avignon. Un agent a été blessé et a plus tard succombé à ses blessures, a déclaré le ministre français de l’Intérieur, Gérald Darmanin.



 

«Un agent est victime d’un tir à l’arme à feu sur la voie publique à Avignon. Pas de caractère terroriste a priori: lors d’une tentative d’interpellation sur un point de deal, des individus ont surgi et tiré. Le policier est décédé», a appris Sputnik d’une source policière.

 

Il s’agit d’un policier de la sécurité publique du Vaucluse, selon Le Dauphiné libéré qui précise que les faits se sont produits dans le secteur de la rue des Teinturiers. Le fonctionnaire était habillé en civil avec un brassard «police» en évidence, ajoute BFM TV.



D’après la chaîne, les policiers qui revenaient d’une opération à Carpentras, également dans le Vaucluse, ont été appelés pour mettre fin à des perturbations dans le centre d’Avignon. C’est ainsi qu’ils ont pris la direction du point de deal.

Le tireur toujours en fuite

L’auteur des coups de feu est toujours en fuite, d’après une source syndicale. Des pompiers et policiers sont actuellement sur place, selon les médias. La police du Vaucluse a appelé les habitants à éviter le secteur.



Le préfet du Vaucluse Bertrand Gaume et le directeur départemental de la sécurité publique se sont rendus sur les lieux, d’après Le Dauphiné libéré.

Le Premier ministre, Jean Castex, a confirmé le décès du policier, promettant que «cet acte odieux ne reste[rait] pas impuni».



«Une nouvelle tragédie frappe la police nationale à Avignon. Une famille brisée. Des collègues très durement éprouvés. Douleur et solidarité», a tweeté la police nationale.

La police judiciaire a été saisie de l’affaire.



Source
Crédit photo : Capture d’écran

Facebook 0 Twitter 0 Google+ 0 Linkedin 0 Mail