PHOTO. McDonald’s : en France, une cliente découvre un pansement dans son cheeseburger

Facebook 0 Twitter 0 Google+ 0 Linkedin 0 Mail

McDonald's : en France, une cliente découvre un pansement dans son cheeseburger

Ce dimanche 4 août, une femme est allée acheter six cheeseburgers au McDonald’s de Saintry-sur-Seine. Dans l’emballage, la cliente a découvert un pansement avec « une auréole rosée ». Elle craint aujourd’hui pour sa santé.

Dans l’Essonne, une cliente occasionnelle du McDonald’s de Saintry-sur-Seine est encore abasourdie par la découverte qu’elle a faite en déballant un des six cheeseburgers qu’elle avait achetés. La photo parle d’elle-même : sur l’un d’entre eux, un employé du restaurant a déposé malencontreusement son pansement, prouvant ainsi qu’il travaillait sans gants ou doigtier. Stupéfaite, la cliente s’est empressée de revenir au McDonald’s pour se faire rembourser, jurant au passage de ne plus jamais y remettre les pieds.

Comme elle l’a confié depuis au Parisien, Gaëlle craint à présent d’avoir été contaminée par les bactéries déposées sur le pansement. « Il n’y avait pas de sang mais une auréole rosée » a-t-elle expliqué. Problème : cinq des six cheeseburgers achetés avaient déjà été mangés. Le sixième, sur lequel a été déposé le pansement, est le premier qui lui a été servi. Cela explique donc que les cinq autres hamburgers, tous ingurgités, ont été préparés avec la plaie ouverte, sans protection aucune. Aujourd’hui, Gaëlle et ses proches « surveillent leur état de santé ».

Un doigtier ou des gants en présence de pansement

« Cela veut aussi dire qu’il y a quelqu’un en cuisine qui est blessé et qui travaille sans gant. Je pensais vraiment qu’ils étaient plus sérieux sur les questions d’hygiène. Je veux qu’ils me remboursent mais, surtout, qu’ils fassent une note pour rappeler les règles » gronde la jeune femme. Les responsables du McDonald’s incriminé n’ont pas souhaité répondre aux questions du Parisien. Une enquête interne a toutefois été lancée, afin de retrouver l’identité de l’employé en faute. Havas, agence qui assure la communication du groupe McDonald’s en France, a tenu à rappeler « qu’en cas de pansement, le port d’un doigtier ou de gants » est obligatoire.

Source : https://www.closermag.fr

Facebook 0 Twitter 0 Google+ 0 Linkedin 0 Mail