Pollution, interdiction de circulation… : le diesel est-il condamné ?

Facebook 0 Twitter 0 Google+ 0 Linkedin 0 Mail

Longtemps un des carburants roi, le diesel est en passe de vivre ses dernières années. Les ventes s’effondrent en France et en Europe, tandis que les politiques anti-Diesel continuent de s’étendre dans notre pays. Mais qu’en est-il réellement ? Pourrez-vous toujours continuer à rouler en diesel ? Pourrez-vous quand même acheter des diesels dans le futur ?



Pendant les années 2000, le diesel était un des carburants rois en Europe.

En France, il a même enregistré un record : en 2012, 75% des immatriculations roulaient au gasoil. Mais c’est aussi à ce moment-là que des études pointant du doigt la nocivité du diesel ont commencé à émerger.

Mais c’est en 2015 qu’il va définitivement être mis sur le banc des accusés via le rapport rendu par l’Agence américaine de protection de l’environnement. Celui-ci révélait en effet que le groupe Volkwswagen avait menti pendant plusieurs années sur les tests d’émission. Une affaire qui fera scandale.

Pourrez-vous encore rouler au diesel dans le futur ?
Alors que les véhicules électriques prennent de plus en plus de place sur le marché, il va être de plus en difficile de rouler en voiture thermique à l’avenir. Et les diesels ne feront pas exception. Une politique anti-Diesel commence même à se dessiner en France.



À Paris, par exemple, à partir de 2024, il sera interdit de rouler en diesel. Par ailleurs, à partir du mois de juin, tous les véhicules immatriculés avant 2006 fonctionnant au gasoil seront interdits à la circulation dans la capitale.

De plus, les grandes agglomérations commencent également à rejoindre les Zones à faibles émissions. Des territoires dans lesquels est instaurée une interdiction d’accès, le cas échéant sur des plages horaires déterminées, pour certaines catégories de véhicules polluants qui ne répondent pas à certaines normes d’émission.

Les constructeurs continueront-ils de proposer des véhicules diesel ?
Là aussi, l’avenir est plutôt sombre pour les voitures diesel. En témoigne les propos émis par Vincent Cobée, PDG de Citroën, qui se déclarait « extrêmement froid » à l’idée de continuer à proposer des véhicules roulant au gasoil.

Par ailleurs, la liste des constructeurs ayant renoncé au diesel s’allonge : Smart, Lexus, Porsche, Volvo et bientôt Toyota, le groupe Volkswagen et Renault.

Et ce n’est pas la norme Euro 7, prévue aux alentours de 2025, qui risque d’arranger les choses…



Source
Crédit photo : Capture d’écran

Facebook 0 Twitter 0 Google+ 0 Linkedin 0 Mail