Pour les médias étrangers, Macron a déclaré «la guerre» aux non-vaccinés

Facebook 0 Twitter 0 Google+ 0 Linkedin 0 Mail

La traque, la guerre et une volte-face complète: la presse européenne s’emballe sur l’annonce faite par Emmanuel Macron concernant l’éventuelle vaccination pour tous.

Le 12 juillet le Président français a annoncé la vaccination obligatoire des soignants, ainsi que l’élargissement du pass sanitaire. Lors de son allocution, il a fait savoir que l’immunisation obligatoire pour tous était désormais envisageable.

En réaction, le quotidien suisse Le Temps a titré un article «En France, Macron lance la traque aux non-vaccinés» et a parlé de la guerre que le chef de l’État avait entamée, bien qu’il n’ait pas explicitement employé ce terme.

«Emmanuel Macron a choisi sa cible: les non-vaccinés, contre lesquels la mobilisation générale est déclarée», estime le journal en précisant que ces personnes seront «bientôt exclues de nombreux lieux publics», car «c’est une autre guerre que le Président français a décidé de lancer».







​Pour Le Matin, Macron a créé «un électrochoc». Le quotidien suisse n’exclut pas que les autorités helvétiques puissent tenir le même discours dans les semaines à venir.







​Le média belge RTBF qualifie les annonces du Président français de «volte-face complète» en rappelant que fin avril encore il avait affirmé que le pass sanitaire ne serait pas obligatoire «pour accéder aux lieux de la vie de tous les jours comme les restaurants, théâtres et cinémas». La propagation du variant Delta a vite changé la donne, conclut RTBF.







​RTL info s’inquiète plutôt des changements pour les voyageurs belges souhaitant se rendre en France: «vos vacances se compliquent encore», remarque le média.







«Vous devrez montrer votre certificat Covid à l’entrée de tous les lieux culturels et de loisirs, mais aussi les théâtres, les cinémas, les parcs d’attractions. Les Français appellent cela le “pass sanitaire”», note le média.

«Discours important» en pleine précampagne

Certains médias approuvent ouvertement la position de Macron. «Après de longs débats philosophico-constitutionnels, le principe est désormais passé que le choix de ne pas se faire vacciner n’est plus respectable», avance l’italien Corriere della Sera tout en faisant l’éloge du «courage» du Président français.







«C’est un discours important, Macron a le courage de faire la distinction fondamentale entre les citoyens qui ont eu “le sens civique de se faire vacciner” et les autres qui tardent encore», note le quotidien.

Le magazine allemand Der Spiegel reprend les propos de Macron selon lesquels la vaccination est le seul moyen de revenir à une vie normale: «Mais certains semblent ne l’avoir vraiment compris que ce soir». Le Spiegel remarque que cette fois l’allocution présidentielle a été très pragmatique par rapport à celle du printemps 2020 quand le Président avait lancé sa phrase «nous sommes en guerre, en guerre contre le virus».







Le Temps et La Libre, des quotidiens suisse et belge, notent également que l’allocution du 12 juillet peut être considérée comme un «discours de précampagne» à moins d’un an de la présidentielle.

Au 12 juillet, 53% de la population totale a reçu au moins une injection (presque 36 millions des Français), 41% affichent un schéma vaccinal complet (presque 28 millions). Selon les estimations de l’Académie nationale de médecine en avril, environ 15% hésitent et 15% sont contre les injections.

Source
Crédit photo : Capture d’écran

Facebook 0 Twitter 0 Google+ 0 Linkedin 0 Mail