«Quand ça s’est arrêté, il a mis de la musique» : une mère de famille tuée à coups de marteau en Essonne

Facebook 0 Twitter 0 Google+ 0 Linkedin 0 Mail

La victime, âgée de 30 ans, a été mortellement agressée au cours d’une dispute survenue dans un appartement d’Arpajon, tôt ce lundi matin. C’est son fils de 11 ans qui a donné l’alerte. L’auteur présumé a été interpellé.

Elle avait 30 ans et était mère de deux enfants. Dans la nuit de dimanche à lundi, une femme a été tuée de plusieurs coups de marteau après une dispute survenue dans un appartement du deuxième étage de la résidence des Tilleuls, à Arpajon (Essonne). Un homme de 39 ans, qui a reconnu être l’auteur des coups mortels, a été interpellé sur place ce lundi matin, puis placé en cellule de dégrisement.




Quelques heures après les faits, les voisins sont encore sous le choc. « On le connaissait assez peu, décrit Sandra, la voisine du 1er étage au sujet de l’homme interpellé juste après les faits. Il a emménagé ici il y a à peine deux mois. Quand on lui disait bonjour, il ne répondait pas. Il ne tenait pas non plus la porte quand on entrait derrière lui. »

L’enfant de la victime assiste à la scène et donne l’alerte
« Il y a eu beaucoup de bruit dans la nuit, reprend la voisine. Vers 3 heures ou 4 heures du matin, j’avais l’impression qu’il tapait sur les murs. Puis ça s’est arrêté et il a mis de la musique. Ensuite, c’est la police qui a sonné chez moi. Il était entre 5 et 6 heures. »




Arpajon, lundi 24 mai 2021. L'enquête a été confiée à la sûreté urbaine de Sainte-Geneviève-des-Bois.




Selon les premiers éléments de l’enquête, qui a été confiée à la sûreté urbaine de Sainte-Geneviève-des-Bois, la victime serait venue « passer le week-end » chez cet homme de 39 ans en compagnie de ses deux enfants, un garçon de 11 ans et une petite fille de 2 ans et demi, et d’une autre femme. Vers 5 heures du matin, elle aurait demandé à son compatriote érythréen, alcoolisé, de faire moins de bruit. Furieux, l’homme s’en serait alors pris à elle, puis à la deuxième femme qui tentait de s’interposer. « C’est le fils aîné de la victime âgé de 11 ans, qui dormait avec sa petite sœur de 2 ans et demi dans une autre chambre de l’appartement, qui a donné l’alerte en se réfugiant chez des voisins », précise une source judiciaire.

Le parquet d’Evry-Courcouronnes a ouvert une enquête pour meurtre et tentative de meurtre. Les enfants, dont le père vit dans un hôtel à Paris, font l’objet d’une ordonnance de placement provisoire.

Pour l’heure, les circonstances du drame demeurent floues. Les enquêteurs doivent établir la nature des liens entre l’auteur présumé des coups de marteau et la victime. Ils comptent pour cela sur les déclarations de l’homme interpellé et sur l’audition de l’amie de la victime, elle aussi blessée.




Source
Crédit photo : Capture d’écran

Facebook 0 Twitter 0 Google+ 0 Linkedin 0 Mail