Quels départements français risquent de ne pas commencer leur déconfinement comme tout le pays le 3 mai?

Facebook 0 Twitter 0 Google+ 0 Linkedin 0 Mail

Café fermé à Paris (photo d'archives)

Malgré l’annonce par le Président que la France se déconfinerait à partir du mai, il y a des critères qui définissent si un département se déconfinera ou si les autorités bloquent les réouvertures.

Selon Macron, l’un de ces critères est le taux d’incidence qui ne doit pas dépasser 400 infections pour 100.000 habitants.

Emmanuel Macron a détaillé ce 29 avril en exclusivité à la presse française régionale le calendrier selon lequel la France doit se déconfiner progressivement.

Mais est-ce que cela concernera vraiment tout l’Hexagone?

«J’ai bon espoir que la France entière pourra passer à l’étape du 19 mai. Les mesures seront nationales, mais nous pourrons actionner des « freins d’urgence » sanitaires dans les territoires où le virus circulerait trop», a reconnu lui-même le chef de l’État, cité par Les Dernières Nouvelles d’Alsace.

Le Président n’a pas manqué de souligner lors de son allocution que ces étapes seront appliquées à toutes les régions qui correspondent à certains critères, dont un taux d’incidence qui ne dépasse pas 400 infections pour 100.000 habitants.

Emmanuel Macron a précisé que des «freins d’urgence» seront mis en place dans tout département où «une augmentation très brutale de ce taux» ou «une menace de saturation des services de réanimation» se produiraient.

L’une de ces conditions pourrait provoquer le blocage des réouvertures, d’après le Président français.

Quels départements sont dans une zone à risque?

De ce fait, alors que la France se prépare à se déconfiner, de quelles régions les habitants devraient se préparer au pire scénario?

D’après les chiffres actuels concernant le taux d’incidence dans le pays, il y en a au moins huit qui sont moins chanceuses que les autres, où le taux aujourd’hui dépasse les 400 pour 100.000, à savoir Paris, la Seine-Saint-Denis, le Val-de-Marne, les Bouches-du-Rhône, l’Oise, l’Essonne, ainsi que le Val-d’Oise et la Seine-et-Marne.

Qui plus est, dans les Yvelines, la Haute-Loire, le Rhône, la Sarthe, la Haute-Marne, la Loire et les Hauts-de-Seine, le taux d’incidence actuel se rapproche de 400 mais ne le dépasse pas encore.

Pour comprendre à quel point le pays sera déconfiné à partir du 3 mai, comme prévu par le Président, il ne reste qu’à attendre la date annoncée et suivre l’évolution du taux d’incidence.

Le calendrier prévu

Dans le cadre de la première étape de déconfinement du pays, le Président prévoit le retour en classe des élèves des collèges et lycées, la levée des restrictions pour les déplacements inter-régionaux, ainsi que la fin de l’attestation en journée.

La règle des 10 kilomètres et des 30 kilomètres en journée ne sera donc plus d’actualité.

Ensuite, à partir du 19 mai, Macron a annoncé la réouverture des commerces actuellement fermés, des musées, cinémas et théâtres, ainsi que des terrasses des bars et restaurants.

Pourtant, ces derniers ne pourront accueillir que six personnes par table.



Le troisième étape commencera le 9 juin et consistera en la réouverture de l’intérieur des cafés et restaurants, ainsi que les salles de sport.

En outre, le Président a évoqué la réouverture des salons et foires d’exposition, jusqu’à 5.000 personnes, ainsi que l’accueil des touristes étrangers avec pass sanitaire.

Enfin, le 30 juin, Le gouvernement prévoit la possibilité d’accéder à «tout événement» rassemblant plus de 1.000 personnes grâce au pass sanitaire.

Cependant, les discothèques resteront encore fermées, et les gestes barrières et distanciation sociale seront maintenues.



En outre, Emmanuel Macron a exprimé son opinion qu’il serait «absurde de ne pas utiliser» un système de pass sanitaire «dans les lieux où se brassent les foules, comme les stades, festivals, foires ou expositions», dont l’accès serait alors conditionné à un test négatif ou un certificat d’immunité.

Et le couvre-feu?

Emmanuel Macron prévoit également de décaler le couvre-feu progressivement, jusqu’à sa levée totale le 30 juin.

C’est-à-dire à 21h le 19 mai, puis à 23h le 9 juin.

Source : sputniknews

Facebook 0 Twitter 0 Google+ 0 Linkedin 0 Mail