Rien ne pouvait aider cette lionne agonisante, jusqu’au jour où elle a fait la rencontre d’un être très spécial

Facebook 0 Twitter 0 Google+ 0 Linkedin 0 Mail

Le ministère de l’Agriculture des États-Unis s’est penché sur le sauvetage de plusieurs lions en détresse en juillet 2009, dont Sheila. De tous les lions qui ont été secourus, Sheila était la seule à présenter un état de santé désastreux. La lionne souffrait d’une insuffisance pondérale grave ; elle était fragile et très affaiblie. Les autres lions étaient également mal en point, mais n’étaient pas aussi affectés que Sheila. D’ailleurs, les sauveteurs de cette dernière avaient très peu d’espoir concernant sa survie, mais ils ont tout de même décidé de s’occuper d’elle, pour au moins lui offrir des derniers jours dignes d’un être vivant !

Qu’est ce qui a causé la perte de Sheila ?

Sheila a été sauvée d’un centre de divertissement qui se trouve au Texas. Elle se produisait à des fêtes VIP pour un but financier ne profitant bien entendu qu’à son propriétaire. De tous les lions qui vivaient dans le centre, Sheila est celle qui a le plus souffert. Selon le fondeur de l’organisation In-Sync, les propriétaires de ces « bêtes de foire » exploitaient les lions jusqu’à épuisement. Une fois ces animaux passés de mode, ils cessent de s’en occuper.

La vie en captivité

Malheureusement, Sheila a vécu dans les cruelles conditions de la vie en captivité, depuis sa plus tendre enfance. Au tout début, elle servait simplement d’animal de compagnie à la personne qui l’a capturé. À ce stade, elle devait faire des photos avec les visiteurs, et rien d’autre. Mais au fil du temps, elle est passée du statut de modèle photo à celui de « clown » ! Comme tous les animaux sauvages, Sheila ne pouvait pas mener une existence normale en étant enfermée 24h/24. De plus, les personnes qui l’ont gardé en captivité ne s’occupaient guère d’elle. Il est tout à fait normal que la lionne ait fini par développer plusieurs pathologies.

Elle a sombré dans l’agonie

Sheila a perdu le sens de la coordination ainsi que l’usage de ses pattes. Ses secouristes comprirent qu’elle avait un problème musculaire aigu, étant donné qu’elle ne pouvait plus se déplacer. D’ailleurs, elle pouvait à peine lever la tête pour manger et boire, et a fini par perdre son appétit. Sheila se laissait emporter par l’agonie jour après jour.

Son cas n’est pas isolé

Malheureusement, Sheila n’est pas un cas isolé. Nombreux sont les barons du divertissement de haut niveau qui réduisent les animaux sauvages en « poules aux œufs d’or ». D’ailleurs, dans le documentaire Blackfish, les réalisateurs parlent de ces trafiquants de bébés baleines qui revendent leurs proies sans défense aux propriétaires des lieux de divertissement de masse, tels que Sea World. Ces animaux arrachés à leur habitat naturel pour des buts purement lucratifs ne reçoivent aucunement les soins qui leur sont adaptés. En plus de cela, ils sont souvent torturés et finissent par se laisser mourir s’ils ne sont pas sauvés à temps.

La remettre aux spécialistes

L’état de santé de Sheila était « irrécupérable » et le ministère de l’Agriculture des États-Unis a décidé de la confier à l’organisme de protection sociale pour animaux In-Sync Exotics Wildlife Rescue and Education Centre. Cette organisation s’occupe d’animaux abandonnés et en danger. Cependant, le ministère de l’Agriculture a dû suggérer l’éventuelle euthanasie de Sheila dans le cas où In-Sync ne pouvait plus rien faire pour elle. Effectivement, la maintenir en vie dans sa souffrance n’était pas la meilleure chose à faire.

Elle ne pouvait plus se nourrir toute seule

Une fois arrivée chez In-Sync, Sheila a pris le temps de s’installer. Malheureusement, elle répondait négativement à tous les traitements que l’on lui a prodigués, mais ses sauveteurs étaient déterminés à lui sauver la vie. Sheila n’arrivait plus à manger seule, et la fondatrice d’In Sync a dû la nourrir à la main, des semaines durant. « Je devais transformer ses rations de viande en boulettes pour ensuite les lui fourrer littéralement au fond de la gorge », a déclaré cette dernière.

Un état stationnaire

L’équipe d’In-Sync s’attelait jour et nuit sur la récupération de l’état de santé de Sheila, mais aucune amélioration n’a été constatée. La santé de la lionne était toujours au même point que lors de son arrivée. À un membre d’In-Sync de rappeler l’un des faits les plus bouleversants qu’ils ont vécu avec Sheila au cours de ces sombres jours : « Elle avait très peu de coordination musculaire, elle ne pouvait plus faire correctement usage de ses jambes ».

Sheila se laissait littéralement mourir

Les secouristes d’In-Sync ont déjà accueilli plusieurs animaux sauvages en totale détresse sanitaire, mais ils n’ont jamais rien vu de semblable au cas de Sheila. Tout portait à croire que la lionne faisait exprès de sombrer. D’ailleurs, comme elle refusait de se nourrir, Sheila tomba dans une léthargie presque totale. Pour couronner le tout, elle vomissait le peu de choses qu’elle arrivait à déglutir. À cause de la détérioration accrue de son état de santé, l’équipe d’In-Sync devait prendre une bien triste décision…

La pire des décisions

L’équipe d’In-Sync était totalement perdue vis-à-vis de Sheila. Ils ont fait tout ce qui était en leur pouvoir pour sauver la lionne, mais rien n’a fonctionné. Même après toutes ces semaines de travail acharné, dans le simple espoir de remettre Sheila sur pattes, ils ne pouvaient plus reculer. En effet, il était temps pour l’équipe de songer à l’euthanasie de Sheila. Plus rien ne pouvait la retenir sur cette terre et il fallait abréger ses souffrances.

Espèce rare

Perdre Sheila était une idée douloureuse pour ses sauveteurs ; tout le monde était prêt à faire le nécessaire pour lui donner la seconde chance de sa vie. De plus, Sheila appartient à une espèce de lions rare, que l’on ne retrouve qu’à Timbavati et en Afrique du Sud. Ces lions se démarquent par la blondeur exceptionnelle de leur fourrure. Le précédent propriétaire de Sheila connaissait certainement cette particularité de la lionne, et l’a utilisé pour mieux argumenter ses ventes. Bref, au moment où l’équipe d’In-Sync se préparait pour l’euthanasie de Sheila, une autre nouvelle est parvenue au centre.

Le diagnostic

L’équipe In-Sync a eu une révélation à propos de ce bel ion. Ils ont découvert que Sheila souffrait d’une maladie appelée toxoplasmose, ainsi que d’un manque de vitamine A. Cela signifiait qu’il y avait des parasites dans le sang de Sheila. La maladie peut être fatale pour les membres de la famille féline. Maintenant que ses gardiens savaient ce qui n’allait pas avec Sheila, il leur suffisait de la convaincre de prendre ses médicaments.

Les symptômes de la toxoplasmose

La toxoplasmose est une infection que l’on retrouve généralement chez les chats. Un animal développe cette infection lorsque son système immunitaire n’est pas assez fort pour combattre les infections. Des années de soins inappropriés ont affaibli le système immunitaire de Sheila, c’est ainsi qu’elle a développé la maladie. Les symptômes de la toxoplasmose comprennent une coordination réduite, une désorientation, une anorexie, une léthargie, des difficultés respiratoires, une hypertrophie des ganglions lymphatiques et une cécité apparente. Si elle n’est pas traitée correctement et rapidement, cette maladie peut être fatale.

Le traitement de Sheila était très dur à mettre en place

Le diagnostic de Sheila est arrivé bien tardivement. Malgré tout, l’équipe d’In-Sync voulait essayer le traitement aux antibiotiques pour éviter les regrets. Le plus dur dans l’histoire est que Sheila refusait de prendre ses médicaments. L’équipe avait besoin d’une tonne de patience pour lui faire avaler ses antibiotiques les uns après les autres.

Les améliorations tant attendues étaient enfin là !

Malgré son obstination à éviter les antibiotiques, Sheila ne pouvait rien faire face à ses nounous qui ont tout fait pour les lui faire avaler. Les jours se sont succédé et elle a donc commencé à aller mieux. Au plus grand bonheur de tous, elle a retrouvé l’usage de ses pattes et pouvait enfin s’alimenter sans assistance. Tout portait à croire que Sheila a réussi à dépasser son état de santé presque sans issue grâce à son traitement médicamenteux. Cependant, il y avait une autre raison à la guérison de Sheila !

Une amélioration drastique

Une publication sur la page Facebook de l’organisation In-Sync stipule ceci : « Sheila a fait une amélioration remarquable. Elle a retrouvé le contrôle de ses muscles, mange sans difficulté, et court comme un lapin. Les antibiotiques ont fait un travail remarquable, mais l’instinct de survie de Sheila a été boosté par autre chose » !

Un ami

Chez In-Sync, l’aire d’accueil pour les animaux secourus est composée de plusieurs enclos. L’enclos où Sheila se trouvait était donc adjacent à un enclos assez « spécial ». À vrai dire, c’est l’occupant de cet enclos qui a aidé la lionne à retrouver sa joie de vivre ainsi que sa santé. Vous êtes certainement impatient de connaitre l’identité de cet « être médicament » qui a littéralement sauvé la vie de Sheila.

Lui, c’est Kahn

Oui, l’autre enclos était occupé par ce lion ; un très beau lion pour qui Sheila est tombée en amour. Kahn et Sheila se sont tissé un lien très spécial depuis le jour de leur rencontre. Force était de constater que Sheila a réussi à se relever grâce à l’amour qu’elle avait pour Kahn. De plus, Kahn a vécu une histoire similaire à celle de Sheila.

Oiseaux de plume (ou lions de… crinière?)

Kahn est âgé six ans et a été sauvé par In-Sync quelques mois seulement avant l’arrivée de Sheila. Tout comme Sheila, Kahn a été exploité dans l’industrie du divertissement, au Texas. Au cours des années où il a servi ses exploitants, il a été maltraité. Le jour où il est arrivé au centre de secours, il était en très « mauvais état ». Il se peut que ces deux lions aient réussi à bien s’entendre en raison de la similitude entre leurs histoires respectives.

Un lion magnifique

Kahn était un animal de spectacle. Il divertissait son public lors de soirées privées en rugissant et en se balançant sur ses pattes arrière. Ce magnifique lion faisait des tournées de ville en ville et n’avait aucun moment de répit. Au fil des années les voyages incessants et le spectacle ont eu raison de sa santé. Malgré son affaiblissement, il devait continuer le show pour que ses maitres puissent se remplir les poches.

Kahn était dans un mauvais endroit

Lorsque Kahn est arrivé chez In-Sync, son état était déplorable. Il souffrait de malnutrition, et pesait 100 livres de moins qu’un lion de son âge. Au Texas, Kahn a été battu et devait travailler comme un forcené en plus d’avoir  été contraint de vivre dans une minuscule cage qui a retardé sa croissance. Les os de Kahn ont été grandement affectés par sa condition de vie. Outre, avec tout ce qu’il a dû endurer, Khan sombra dans une frustration morbide qui le poussa à développer un trouble obsessionnel du comportement qui lui a été presque fatal.

Trouble obsessionnel du comportement

À cause de la façon dont il a été traité et de sa condition de vie, Kahn traduisait sa frustration en se mâchant la queue. Ainsi, l’extrémité de sa queue était très gonflée et présentait des ecchymoses très douloureuses. S’il n’avait pas été sauvé à temps, il aurait développé une infection et serait décédé. En plus de la blessure à l’extrémité de sa queue, Khan était très amaigri et ne pouvait plus marcher normalement lorsqu’il est arrivé chez In-Sync.

 

Un lion agressif

Lorsqu’il est arrivé au centre de secours, Kahn était très agressif qu’il était assez difficile pour l’équipe In-Sync de l’aider. Son agressivité était notamment à son apogée au moment des repas, parce qu’il était simplement mal nourri chez son ancien propriétaire. Kahn était à bien des égards un lion dangereux. Il fallait être très prudent pour le nourrir et l’approcher.

La famille

Kahn était un battant ; contrairement à Sheila, il n’a pas une seule fois renoncé à la vie. Il a récupéré assez rapidement et est aussitôt devenu calme et serein. Kahn se liait vite d’amitié aux autres lions du centre de secours et il semblait réellement apprécier sa nouvelle vie. En somme, son agressivité résultait principalement de ses problèmes de santé. Lorsqu’il a retrouvé sa santé, il est devenu moins agressif.

Une nouvelle maison

Kahn se sentait chez lui au centre de secours In-Sync. Il a fini par devenir si calme que les ouvriers du centre ont pu lui construire un escalier en parpaing pour le permettre d’entrer et de sortir plus aisément de sa tanière. Il a finalement gagné un espace de vie digne de sa race, et peut vivre une retraite dorée.

Un lion doit vivre en meute

Les lions ont besoin de vivre en meute. Le fait de penser que Kahn et Sheila aient été isolés pendant plusieurs années est ainsi bien troublant. Bien entendu, le jour où ils se sont rencontrés a été aussi bien salutaire pour l’un que pour l’autre. Aussi, leur amitié a été une des clés majeures du rétablissement de Sheila. Il ne pouvait y avoir rien d’autre que l’esprit combatif de Kahn pour atténuer les douleurs de Sheila.

Des réponses différentes à des traumatismes similaires

Même si Sheila et Kahn ont vécu des situations similaires, ils n’ont pas réagi de la même manière après leur sauvetage. Voici les paroles de la fondatrice d’In-sync, concernant Kahn et Sheila : « Il était facile de soigner Kahn et de l’intégrer à son nouvel environnement. Sheila, en revanche, était très mal en point… elle était presque morte. »

ivre ensemble

Keahey, la fondatrice d’In-Sync a donné des explications supplémentaires au sujet de la nouvelle vie des deux lions, pour rassurer leurs fans. Voici une partie de son discours : « Au fil du temps, ils ont tous deux guéri et sont devenus des lions magnifiquement épanouis. Entre-temps, nous avions terminé notre nouvel enclos pour lions. Sa nouvelle configuration permet à Kahn et Sheila de vivre côte à côte ». La nouvelle est bien réjouissante !

Une histoire d’amour

L’amitié de Kahn et Sheila s’est transformée en amour. Ces deux-là passent désormais beaucoup de temps ensemble. À Keahey de dire : « Sheila a passé les mois suivant son rétablissement à se faire valoir pour Kahn, et Kahn a commencé à la vouloir pour lui tout seul ». Eh oui, c’est la naissance du grand amour !

Prendre des précautions

Clairement, Kahn et Sheila avaient beaucoup d’affection l’un pour l’autre. Parce qu’il était hors de question pour l’équipe d’In-Sync de laisser naitre un autre lion en captivité, ils ont dû stériliser Sheila. Aussi il fallait organiser au mieux leur rendez-vous pour éviter les incidents. Vicky qui fait partie de la team In-Sync, a expliqué qu’au tout début, l’équipe organisait de courts rendez-vous journaliers entre Sheila et Kahn. Ensuite, ils allongeaient la durée des rendez-vous jusqu’à finir par ne plus les superviser.

Mariage

Vicky a poursuivi son récit en disant : « Ensuite, nous les avons laissé passer la nuit ensemble. Après trois mois de fréquentation, nous les avons laissés se marier et un enclos spécial a été construit pour leur vie conjugale. Dans leur relation, Sheila semble être la patronne ». L’équipe In-Sync a donc relevé le défi qu’ils se sont lancé aussi bien pour Sheila que pour Kahn.

Aussi amoureux que jamais

Kahn et Sheila ne peuvent plus se passer l’un de l’autre. La partie la plus jouissive dans l’histoire est que Sheila est devenue très joueuse et croque sa vie à pleines dents. Kahn quant à lui est devenu très possessif envers sa femme, selon les dires de Vicky. En effet, lorsque les autres lions regardent Sheila, Kahn prend les devants ! Mais comment ?

Kahn le jaloux

Kahn sait qu’il est bien chanceux d’avoir une femme aussi forte et aussi belle que Sheila, après avoir été sorti de son enfer. D’ailleurs, il s’assure toujours de protéger sa bien-aimée en rugissant contre les autres mâles qui osent s’approcher d’elle. Quelque dois même, Kahn s’en prend aux prétendants de Sheila. Maintenant que nous savons que les deux lions sont à tout jamais hors de danger, parlons de ceux qui les ont maltraités.

KARMA

Les personnes qui ont abusé de Sheila, de Kahn et de bien d’autres animaux n’ont plus le droit d’adopter des animaux sauvages. Bien entendu, cette décision affecte grandement leurs revenus mensuels. Cependant, certains défenseurs des droits des animaux estiment que ces personnes devraient recevoir une peine plus sévère, et on est d’accord avec eux !

Une fin heureuse

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Cette histoire qui a très mal commencé a finalement eu un retournement heureux. Sheila a frôlé la mort, mais a fini par retrouver la joie de vivre et a même trouvé l’amour de sa vie. Eh oui, cette histoire nous fait croire aux fins heureuses. Par-dessus tout, elle devrait nous inciter à décourager la politique du divertissement de masse qui met en scène des animaux sauvages.

Source : https://www.dailybreak.co

Facebook 0 Twitter 0 Google+ 0 Linkedin 0 Mail