Six mille places d’hébergement d’urgence pour les SDF prêtes à être ouvertes

Facebook 0 Twitter 0 Google+ 0 Linkedin 0 Mail

Près de 3.035 sans-abri ont été recensés dans les rues de Paris au mois d’octobre par l’Atelier parisien d’urbanisme (Apur)…

Alors que 7.000 places supplémentaires en hébergement d’urgence ont été annoncées pour cet hiver en Ile-de-France, quelque 6.000 places sont d’ores et déjà prêtes à être ouvertes aux sans-abri en cas de grand froid, a annoncé le préfet de région, ce lundi.

Il s’agit d’une très forte progression  de la capacité d’accueil dans la région par rapport à l’an dernier, s’est félicité Michel Cadot. A la même période en 2017, ce chiffre était en effet  de 2.300 places , a-t-il précisé. L’Ile-de-France, région la plus précaire en France, comptera en effet la moitié des 14.000 places graduellement mobilisables annoncées dans le cadre du plan hiver par le gouvernement, alors que 3.035 sans-abri avaient été recensés dans les rues de Paris au mois d’octobre par l’Atelier parisien d’urbanisme (Apur).

Le but n’est pas simplement de mettre à l’abri pour 24 heures

Afin d’accélérer la prise en charge des personnes sans logement dans la région francilienne, la préfecture a lancé des appels à candidatures auprès des associations et des structures possédant des établissements à capacité d’hébergement, comme certains hôpitaux et anciens lycées.

Elle assure aussi un suivi quotidien des demandes nocturnes non pourvues et adressées au 115, le numéro d’appel réservé aux sans-abri, et un renforcement des maraudes.  Le but n’est pas simplement de mettre à l’abri pour 24 heures ou trois nuits, c’est de faire un bilan social […] et sanitaire s’il y a lieu , afin d’accompagner les personnes  vers des solutions plus satisfaisantes , hors de  l’urgence immédiate , a encore indiqué le préfet de région.

Plus de 105.000 places de mise à l’abri en Ile-de-France

Suite à l’effondrement de deux immeubles à Marseille, la préfecture a également demandé à la Direction Régionale et Interdépartementale de l’Hébergement et du Logement (DRIHL) de procéder à une inspection complète des bâtiments présentant des défauts de salubrité.

Sur l’ensemble des centres d’hébergement d’urgence de migrants (CHUM) en Ile-de-France, nous avons aujourd’hui augmenté de 1.200 les places d’hébergements d’urgence pour les migrants​ , a ajouté Michel Cadot, en réponse aux flux migratoires  qui restent importants  dans la région. Plus de 105.000 places de mise à l’abri, toutes catégories confondues, sont financées et gérées par les services de l’Etat en Ile-de-France, a rappelé le préfet, une capacité  nettement  supérieure aux quelque 98.000 de l’an dernier.

 

Source : 20minutes.fr

Credit photo : capture d’écran

 

Facebook 0 Twitter 0 Google+ 0 Linkedin 0 Mail