Son patron refuse de lui donne le gros pourboire qu’elle vient juste de gagner. Furieuse elle décide de réagir !…..

Facebook 0 Twitter 0 Google+ 0 Linkedin 0 Mail

Parfois, la vie vous offre un cadeau mais vous le reprend tout de suite. C’est exactement ce qui est arrivé à cette serveuse du Denny’s, qui avait eu la chance de recevoir un pourboire qui aurait pu changer sa vie mais n’a jamais eu la chance de l’utiliser. Shikira était arrivée à la table muni d’un chiffon et d’un spray, prête à nettoyer après le départ du client.



Elle s’est arrêtée net lorsqu’elle a vu le pourboire sur la table. Elle n’en croyait pas ses yeux face au montant écrit. Ce serait suffisant pour payer ses prêts étudiants, pour commencer une nouvelle vie ailleurs, pour l’aider à réaliser ses rêves. Malheureusement, d’un seul coup de main, son patron lui a retiré ce cadeau. Elle n’a pas pu s’empêcher de laisser couler des larmes sur son uniforme.

Travailler dur pour un rêve
Shikira Edwards attrape et met son tablier puis attache ses cheveux tous les jours pour son travail au restaurant Denny’s. Depuis trois ans, cette étudiante en médecine dentaire jongle entre travail et études pour rembourser ses emprunts et payer son loyer.

Cela valait la peine d’être menée à la baguette et de jouer les serveuses, ne serait-ce que pour avoir un avenir dépourvu de dettes. Parfois, elle se demandait : « Comment se sent-on quand on vit sans ce fardeau ? ». Shikira était loin d’imaginer qu’elle était sur le point d’avoir la réponse.

Un beau sourire
Travailler en tant que serveuse signifie être confrontée quotidiennement à des clients difficiles. C’est pourquoi Shikira était plus qu’heureuse de servir une dame sympathique et son mari en cette matinée particulière. En effet, elle avait rarement l’occasion d’avoir une réponse à ses sourires chaleureux.



Et ce jour-là, cette femme alla même jusqu’à dire tout haut combien sa joie de vivre était appréciée. Au moment du départ de ces charmants clients, Shikira remercia sa bonne étoile d’avoir eu droit à de gentils clients ce matin-là, mais elle ne se doutait pas que sa bonne étoile n’avait pas encore fini de faire son travail.

Une surprise incroyable
Lorsqu’elle commença à nettoyer la table, elle s’arrêta net en ramassant le pourboire. Ses yeux devaient lui jouer des tours, ou alors le ticket indiquait bien que la dame venait de lui laisser un chèque de 4 000 dollars comme pourboire ? Quand elle réalisa que c’était bien vrai, ses yeux se remplirent de larmes de gratitude.

C’est tout ! Comme ça, d’un seul coup, cette femme généreuse lui avait donné un sérieux coup de pouce dans la vie. Shikira tenta d’abord de se ressaisir avant de se diriger joyeusement vers son manager pour lui annoncer la bonne nouvelle.

Des rêves pour l’avenir
La marche jusqu’au bureau de son directeur n’était pas longue, mais Shikira avait déjà eu le temps de formuler un plan sur la façon de dépenser cet argent un peu tombé du ciel. Elle avait décidé de déjà payer une partie de son prêt étudiant.




Puis elle donnerait le reste à une organisation à but non lucratif qui aide les adolescents souffrant de dépression. Ses espoirs étaient si grands en pensant au nombre de personnes que cet argent pourrait aider, mais elle ne savait pas que ces rêves étaient sur le point de s’effondrer.

Cœur brisé
Le manager de Shikira était abasourdi. Il fixa le chèque, en regardant le chiffre qui y figurait au niveau du montant, encore et encore. Oui, il avait entendu parler des énormes pourboires donnés à l’équipe de service, mais il ne pouvait pas croire que cela était arrivé à l’un de ses employés.

Son esprit était submergé. Après quelques minutes de discussion gênante, il glissa soigneusement le chèque dans sa poche. Il regarda Shikira dans les yeux et lui annonça que l’argent resterait en sa possession jusqu’à ce qu’elle accepte de remplir une condition.

Une seule condition
Shikira eut droit à un deuxième choc en à peine quelques minutes d’écart, mais au lieu de la joie qu’elle ressentait auparavant, elle était maintenant tiraillée entre un sentiment de colère et d’effroi. Comment son patron pouvait-il lui imposer une condition ?

Après tout, ce pourboire lui avait été donné pour la qualité de son service. C’était tellement inattendu qu’elle n’avait aucune idée de la façon dont elle devait réagir. D’une part, c’était son argent. D’autre part, elle ne voulait pas perdre son emploi.

Recherche en ligne
Shikira eut besoin de temps pour réfléchir. Elle rentra chez elle et chercha sur Internet des histoires similaires de serveuses recevant d’énormes pourboires. Malgré la tourmente qu’elle traversait, elle était réconfortée de savoir que tant de serveuses travailleuses avaient été tirées de leur situation difficile par des personnes généreuses qui leur avaient offert ce cadeau.




Une serveuse gagne généralement entre 298 et 500 dollars par semaine. Et pourtant, Shikira avait reçu 4 000 dollars d’un seul client. Elle avait besoin de cet argent, mais ce que son manager lui avait demandé de faire était pratiquement impossible.

Décision
La décision fut difficile à prendre. Shikira allait-elle se battre pour exercer son droit à récupérer son pourboire et risquer un conflit avec son patron ou ferait-elle ce qu’il lui avait demandé même si cela lui semblait impossible ?

Shikira avait besoin de cet argent mais souhaitait également assurer la sécurité de son emploi. Elle gardait en tête qu’elle travaillait extrêmement dur chaque jour pour se libérer de ses dettes, et ce pourboire était un moyen d’y parvenir beaucoup plus rapidement. Elle devait faire quelque chose, et le plus vite possible.

La condition
Le patron de Shikira avait une condition avant qu’elle ne puisse récupérer son pourboire, c’était de retrouver la gentille dame de ce matin-là et de lui faire confirmer qu’elle avait vraiment voulu inscrire ce montant sur le chèque.

Shikira avait longuement réfléchi pour essayer de se souvenir de tous les détails qui pourraient l’aider dans ses recherches, mais c’était difficile étant donné que la dame n’était pas une habituée du restaurant. Shikira avait peu de moyens pour retrouver cette cliente. Elle était découragée par la tournure des événements.

Cette condition ne cachait-elle pas quelque chose ?
Son manager savait probablement à quel point sa condition serait difficile à remplir pour Shikira. Elle se demanda si cette condition presque impossible n’était un moyen facile de simplement garder l’argent pour lui. Le restaurant pour lequel elle travaillait n’était pas au mieux de sa forme financièrement.

Une telle somme d’argent aurait pu certainement renverser la situation. Shikira réfléchit à la situation, retournant dans tous les sens toutes les informations à sa disposition. Finalement, ce fut le déclic. Après de longs moments de réflexion, Shikira eut une idée.

Partager son histoire
Shikira décida que sa meilleure chance était d’obtenir l’aide d’Internet. Cela lui permettrait d’étendre son réseau au-delà de son cercle social, au-delà de son quartier, juste pour retrouver cette femme et son mari, et récupérer cet argent.

Elle écrivit son post et le partagea avec le monde entier dans l’espoir de trouver l’âme charitable qui lui avait laissé ce chèque. Cependant, les semaines passèrent et la dame ne se manifesta pas. Les espoirs de Shikira s’estompaient un peu plus chaque jour.

Public outré
Cependant, à l’insu de Shikira, son post gagnait en popularité. Bien que personne n’ait pu localiser la personne à l’origine de son mystérieux pourboire, de nombreuses personnes furent scandalisées par la façon dont la serveuse, qui travaillait dur, était traitée.

Une énorme chaîne comme les restaurants Denny’s gagnait beaucoup d’argent, alors pourquoi aurait-il fallu retenir le pourboire que leur employée avait le droit de garder ? Furieuses de sa situation, de nombreuses personnes s’exprimèrent sur les réseaux sociaux. Elles furent en fait tellement nombreuses que les médias commencèrent à s’y intéresser.

Aller aux nouvelles
Dans l’espoir de retrouver la personne qui lui avait laissé un pourboire, Shikira avait décidé de contacter la chaîne d’information locale qui n’était que trop heureuse de diffuser son histoire après que l’équipe l’ait lue en ligne. Ce jour-là, elle passa son message à son client mystère, l’invitant à se manifester afin qu’elle puisse récupérer son argent.

Elle expliqua qu’elle était assez gênée de devoir demander à son client de se présenter, mais la direction du Denny’s avait laissé entendre que le fait que quelqu’un ait laissé une somme aussi importante comme pourboire à Shikira soit probablement dû à une erreur.



Les appeler
Plus elle y réfléchissait, plus Shikira ressentait de la colère vis-à-vis de la situation dans laquelle elle se trouvait. Elle avait travaillé de longues heures éreintantes pour un salaire dérisoire, souriait malgré l’impolitesse des clients, et s’assurait que le restaurant était propre et accueillant… Et c’était ainsi que la direction la traitait ?

Elle en avait presque assez. Il n’y avait aucune règle, écrite ou autre, stipulant qu’une serveuse devait obtenir les coordonnées de la personne qui lui donnait un pourboire. Alors, pourquoi cela lui arrivait-il à elle ?

L’entreprise réagit
Le tollé général avait atteint des niveaux impressionnants, et le restaurant Denny’s ainsi que la personne en charge de la gestion furent obligés de faire une déclaration avant que le problème ne devienne incontrôlable et que cette histoire ne ternisse de façon irréversible l’image de l’enseigne.

Ils justifièrent leurs actions en déclarant qu’ils ne refuseraient jamais de payer leurs employés, mais qu’ils avaient la responsabilité de s’assurer que leurs clients ne payaient pas accidentellement plus que nécessaire. C’est la raison qu’ils donnèrent pour avoir demandé à Shikira de localiser la personne qui lui avait laissé ce pourboire.

Exposer les failles
L’histoire de Shikira avait découvert le monde hideux de l’industrie des services. Contrairement à toute autre industrie, les travailleurs du secteur des services sont des « employés à pourboire » et ont donc un salaire différent. Ce qu’ils obtiennent de leur entreprise est bien inférieur au salaire minimum fédéral.

En théorie, les pourboires des clients permettent de couvrir le reste pour atteindre le salaire minimum. Cependant, les employés n’ont aucun contrôle sur le montant du pourboire laissé par les clients. Parfois, le pourboire offert est suffisant, mais souvent, ce n’est pas le cas. Le système est donc injuste pour les serveurs et serveuses qui se démènent dans leur travail.

Le résultat
Les dirigeants du Denny’s et Shikira organisèrent une rencontre. Cependant, les résultats de cette rencontre laisseront un goût amer dans la bouche de Shikira. Le restaurant informa la jeune femme des résultats de l’enquête. Ils expliquèrent également qu’ils comprenaient que la serveuse soit déçue. Le Denny’s partagea également sa réponse avec les médias.

Cependant, cette déclaration fut loin de calmer Shikira. Elle avait passé deux années à travailler dur dans ce restaurant et elle se sentait maintenant furieuse de subir ses règles et ce règlement. Sa colère ne s’arrêtait pas là. Les choses allaient prendre une tournure qui allait s’aggraver.

Une enquête commence
La déclaration du Denny’s fut la suivante : « Nous avons mené une enquête approfondie sur cette affaire et avons découvert que le pourboire en question avait été fait par erreur. » Cette déclaration brisa le cœur de Shikira en mille morceaux.

Le Denny’s alla plus loin pour expliquer que la personne âgée qui avait laissé le pourboire avait donné par erreur l’incroyable montant de 4 451,61 dollars au lieu des 4 dollars prévus. Naturellement, cette nouvelle brisa le cœur de Shikira. Elle avait l’impression d’avoir gagné à la loterie et d’avoir immédiatement été privée de ce montant.

Une fin moins heureuse
Plus tard, le porte-parole du restaurant déclara lors d’une interview publique que le Denny’s s’engageait à la fois envers ses clients et son personnel et qu’il fournirait une formation pour s’assurer que son personnel soit mieux équipé lorsque des scénarios similaires se produiraient à nouveau au sein de ses établissements.



La tournure des événements laissa Shikira inconsolable. Elle se sentit frustrée par toute cette situation et cette histoire, ce qui est compréhensible. Le pire, c’est qu’elle n’avait aucun contrôle sur la question et qu’elle dut laisser la chaîne de restaurants s’occuper de tout.

 

Source
Crédit photo : Capture d’écran

 

Facebook 0 Twitter 0 Google+ 0 Linkedin 0 Mail