sur l’initiative d’un collégien, des élèves de 6e ramassent 186 kg de déchets sur la plage du Lazaret

Facebook 0 Twitter 0 Google+ 0 Linkedin 0 Mail

Illustration (JEAN-PIERRE MULLER/AFP via Getty Images)

Une initiative, menée par les élèves de 6e de Paul-Valéry à Sète (Hérault), a permis de ramasser 186 kg de déchets sur la plage du Lazaret.

Cet exploit a été réalisé par une cinquantaine de personnes, dont une trentaine d’adolescents, ce dimanche 28 février.

Louis, un élève de 6e du collège Paul-Valéry à Sète, est l’instigateur d’un projet de ramassage de déchets, rapporte Midi libre.


« J’ai eu cette idée de ramassage de déchets car je voulais faire quelque chose pour sauver la planète et pour cette plage que j’aime bien », explique Louis.

Ayant l’aval de sa professeure de SVT et étant soutenu par sa classe, une trentaine d’élèves de sixième de ce collège ont répondu présent. Des parents d’élèves ainsi que des amis des collégiens étaient également venus prêter main-forte.

Au total, une cinquantaine de personnes s’étaient données rendez-vous ce dimanche 28 février à 14 h 30 sur la plage du Lazaret, pour participer au nettoyage du littoral malgré un temps mitigé.

L’association de défense de la nature Project Ocean Rescue, qui possède une antenne à Sète, a proposé son aide au niveau logistique.

« Nous fournissons des sacs pour ramener les déchets, des gants, des pinces, et des tamis pour aller chercher les bouts de micro-plastiques et de polystyrène.

Ce n’est d’ailleurs pas facile, car ils sont souvent enfouis sous la surface du sable et donc invisibles », explique le responsable de l’association de défense de la nature, Samir El Mokkedem.

Il ajoute : « Le projet nous a séduits mon groupe et moi.

C’est la raison pour laquelle nous avons décidé de soutenir son initiative au niveau de la logistique et du matériel. »

Malgré l’apparence « propre » de la plage en surface, les trouvailles en tout genre s’amoncèlent assez rapidement.

Ce sont des bouteilles en plastique, des filets de pêche, des cordages, des sandales, des couvertures et même des combinaisons de plongée, sans oublier des « micro-plastiques en pagaille », qui ont été retrouvés sur la plage, ainsi que le précise Samir El Mokkedem.


« En une heure et demie, nous avons récupéré 186 kg de déchets », souligne encore le défenseur de la nature, qui n’est pas contre mener à bien d’autres projets similaires, notamment à La Plagette et au brise-lames, précise encore le quotidien régional.

Source : theepochtimes.com

Facebook 0 Twitter 0 Google+ 0 Linkedin 0 Mail