Taxe d’habitation : une baisse moyenne de 156 € en Haute-Garonne

Facebook 0 Twitter 0 Google+ 0 Linkedin 0 Mail

Economie

 

En Haute-Garonne, la réforme de la taxe d’habitation se traduit par une baisse de 156 € en moyenne pour les 70 % de foyers assujettis qui sont concernés.

Une fois n’est pas coutume, une bonne nouvelle attend une grande majorité de contribuables qui reçoivent ces jours-ci leur avis de taxe d’habitation. La réforme promise par Emmanuel Macron se traduit dès maintenant par une baisse de 30 % pour 80 % des foyers assujettis au niveau national, selon le chiffre du gouvernement. En Haute-Garonne, ce sont 70 % des foyers qui voient leur taxe diminuer de 156 € en moyenne. Le directeur régional des finances publiques, Hugues Perrin, a dévoilé ces données hier à Toulouse lors d’une conférence de presse organisée pendant celle du ministre à Bercy.

 

Le gouvernement met le paquet pour communiquer sur cette mesure prise au profit du pouvoir d’achat des Français. À la rubrique «réforme de la taxe d’habitation» du site impots.gouv, une carte de France permet de visualiser par région, département et commune, la baisse moyenne. Une baisse que tout un chacun peut donc constater par lui-même. L’administration a-t-elle déjà déployé un tel outil ?

Nous publions ci-contre cette baisse moyenne dans les dix communes les plus importantes du département en nombre d’habitants payant la taxe. Le montant varie selon le poids de la taxe, plus élevée dans les communes résidentielles comme Balma, Cugnaux ou Tournefeuille. La direction régionale a également dressé le classement des plus fortes baisses : Mons (274 €), Quint-Fonsegrives (254 €), Saint-Léon et Saint-Pierre-de-Lages (249 €).

Rappelons que la réforme est conditionnée à un niveau de revenus. Il faut que le revenu fiscal de référence soit inférieur à 27 000 € pour une part en 2018. Puis en 2019 et 2020 pour bénéficier de l’extinction progressive de la taxe.

Les raisons des hausses

Malgré cette réforme importante, la taxe d’habitation peut augmenter dans certaines situations, outre les 20 % de foyers non concernés. C’est vrai si la commune ou l’intercommunalité a haussé ses taux. L’affaire a fait beaucoup parler quand Bercy a diffusé la liste des 6 200 communes dans ce cas, accusées ainsi de ne pas jouer le jeu. En Haute-Garonne, quelque 140 figurent dans cette liste. Mais, vérification faite, leur hausse est minime. Inférieure à 1 %, elle n’impacte la baisse qu’à la marge.

En revanche, si vos revenus ont augmenté, si un enfant a quitté le foyer, la taxe peut aussi grimper. Des changements de situation personnelle qui concernent tout de même chaque année 10 % des foyers, selon le ministre Gérald Darmanin.

Le chiffre : 274

€> La plus forte baisse. Selon les calculs de la Direction régionale des finances publiques, la baisse moyenne la plus forte de la taxe d’habitation en 2018 est celle observée à Mons(nors-est toulousain) où 235 foyers sont concernés. Elle est de 274 €.

Prélèvement à la source : «Le système est en place»

«Le plan de vol de l’impôt à la source est sur la trajectoire. Il n’y a pas de bug. ça avance et nous serons prêts collectivement à basculer», a souligné hier Hugues Perrin, le directeur régional des finances publiques. Plusieurs entreprises et administrations de la Haute-Garonne ont décidé de faire figurer sur le bulletin de paie d’octobre le taux de prélèvement avec, parfois, l’impôt auquel il correspond.

Si bien qu’aujourd’hui, 10 % des salariés, soit plus de 50 000 personnes, ont pu expérimenter la réforme. Pour le directeur des finances publiques, cela montre que «le système est en place». A ce jour, moins d’une dizaine de personnes sont venues signaler un problème. Cela peut être une erreur du fait du contribuable, ou le cas d’une personne qui n’est pas référencée sous le même nom par son employeur et les impôts.

 

Source : ladepeche.fr

Crédit photo : capture d’écran

Facebook 0 Twitter 0 Google+ 0 Linkedin 0 Mail