Un « bébé miracle » survit à la fois au COVID-19 et à une greffe du foie avant son premier anniversaire

Facebook 0 Twitter 0 Google+ 0 Linkedin 0 Mail

(Avec l'aimable autorisation de Mitayah Donerlson)

Un nourrisson qui a survécu à la fois au COVID-19 et à une greffe du foie, et qui a fêté son premier anniversaire à l’hôpital est considéré comme un « bébé miracle » par sa fière maman.

Mitayah Donerlson, la mère du bébé Kasen, a fait appel aux médias sociaux pour faire l’éloge de son petit guerrier à l’occasion de son premier anniversaire, le 14 janvier, entouré de ballons et vêtu d’un joli nœud papillon et d’une couronne d’anniversaire.

« Les mots ne peuvent exprimer ta force, ton courage et ta détermination.

Je suis HONORÉE d’être ta mère », a-t-elle écrit, ajoutant que son fils est le « coach » de leçons de vie qu’il était le seul à pouvoir luit apprendre.



Né à Syracuse, dans l’État de New York, Kasen pesait environ 4 kg à la naissance, mais il a été transféré à l’USIN en raison d’une jaunisse et de quelques difficultés respiratoires.

Malgré les affirmations des médecins selon lesquelles sa santé allait s’améliorer, l’état de Kasen n’a fait qu’empirer.

À l’âge de deux mois, on lui a diagnostiqué une atrésie des voies biliaires, une grave maladie du foie qui provoque des cicatrices et l’obstruction des voies biliaires.

Cette maladie rare a nécessité une intervention chirurgicale d’urgence, mais l’opération a échoué.

On a installé un tube d’alimentation à Kasen et il a été placé sur la liste d’attente pour une greffe du foie à l’hôpital pour enfants UPMC de Pittsburgh, à cinq heures de route de son domicile.

Mitayah Donerlson avec son fils, Kasen (Avec l’aimable autorisation de Mitayah Donerlson)

« Nous avions des visites interminables à l’hôpital… Il avait des fièvres qui ne voulaient pas descendre », a dit Mme Donerlson à l’émission de télévision Good Morning America (GMA).

Les complications ont fait que certaines visites ont duré jusqu’à 10 jours, des montagnes russes émotionnelles qui ont fait des ravages dans toute la famille.

En novembre 2020, une autre complication est survenue. Mme Donerlson, son partenaire, Kasen et une nièce âgée de 5 ans, dont ils avaient la charge, ont tous contracté le COVID-19.

Selon GMA, la mère épuisée, qui a également un fils de 4 ans, Cameron, a décrit le corps fiévreux de Kasen « comme si on touchait un four », craignant qu’il ne s’en sorte pas.

Pourtant, toute la famille, y compris Kasen, s’est rétablie et, à la mi-décembre 2020, Mme Donerlson a reçu un appel lui annonçant que le nouveau foie de Kasen était prêt.

« Tout ce que je pouvais faire, c’était de pleurer », a confié Mme Donerlson. « J’ai toujours su qu’il allait recevoir une greffe, j’y croyais, mais de recevoir enfin cet appel … d’avoir ce soulagement du fardeau qui pesait sur mes épaules, ça m’a fait tellement de bien. »



Selon GMA, Kasen a été opéré le 2 janvier, il ne pesait que 8 kg. Malgré sa fragilité, la santé de Kasen a été positivement transformée après avoir reçu la partie gauche d’un foie d’un jeune adulte décédé.

« Pendant toute sa vie, ses yeux avaient toujours été verdâtres et jaunâtres, et il s’est réveillé de l’opération avec des yeux clairs », a dit Mme Donerlson. « J’étais très heureuse. »

Tout en considérant l’expérience comme « très, très stressante », la fière maman a décrit le rétablissement de Kasen jusqu’à présent comme « si doux et si paisible que je ne peux rien demander de plus. »

Mme Donerlson a remercié tous les bénévoles, vivants et décédés, qui se sont présentés pour faire don de leurs organes vitaux.

« Ils ont ouvert la voie à Kasen, un chemin pour mon bébé, pour avoir une seconde chance à la vie, une vie qu’il ne pensait pas avoir », a-t-elle ajouté.

Avec l’aide d’une page GoFundMe, la famille de Mme Donerlson loue un appartement dans la région de Pittsburgh pour être proche de Kasen pendant ses mois d’hospitalisation.

Source :theepochtimes.com

Facebook 0 Twitter 0 Google+ 0 Linkedin 0 Mail