Un bébé est né 27 ans après la congélation de son embryon….

Facebook 0 Twitter 0 Google+ 0 Linkedin 0 Mail

Un bébé né dans le nord-est des États-Unis détient le record de la plus longue congélation d’embryon ayant abouti à une naissance.

Molly Everette Gibson est née de Tina et Ben Gibson.

Jusqu’à ce que le couple se rende au Centre national de don d’embryons de Knoxville (NDEC), l’embryon dont elle est issue avait été congelé et conservé pendant 27 ans.

L’embryon a été congelé du 14 octobre 1992 jusqu’au 10 février 2020, date à laquelle il a été décongelé par le NEDC et implanté dans l’utérus de sa mère deux jours plus tard.

Le 26 octobre, Tina eu un accouchement sans problème.

Molly est née en bonne santé, pesant 1,5 kilo et mesurant 30 centimètres.



Selon la bibliothèque médicale Preston de l’université du Tennessee, la naissance de Molly est un record ; celui de l’embryon ayant été congelé le plus longtemps avant d’aboutir à une naissance.

Plus étonnant encore est le fait que Molly a raflé le record de sa sœur biologique.

Ce n’était pas la première visite que Ben et Tina font au NEDC.

En 2017, ils ont donné naissance à Emma Wren Gibson, la sœur biologique de Molly, grâce à un embryon qui était resté congelé pendant 24 ans.

Le Dr Jeffrey Keenan, président et directeur médical du NEDC, qui a implanté l’embryon de Molly dans l’utérus de Tina, a déclaré que la naissance des sœurs est la preuve que tous les embryons ont une chance de mener à une naissance.

« Je crois que c’est la preuve qu’aucun embryon ne devrait être détruit, et certainement pas parce qu’il est trop vieux ! » a déclaré le Dr Keenan à Life News.

« C’est aussi un témoignage de l’excellent travail d’embryologie de Carol Sommerfelt », a-t-il dit à propos de l’embryologiste qui a décongelé l’embryon congelé de Molly.



Le Dr Keenan ajoute : « Elle est peut-être la plus éminente embryologiste du pays en ce qui concerne la décongélation des embryons congelés.

Bien entendu, c’est aussi un témoignage de la bonté de Dieu, de son infinie bonté et de son amour. »

Mme Sommerfelt a déclaré qu’elle était ravie d’effectuer ce que le NEDC appelle un « transfert de fratrie ».

Elle se souvient du couple lors de leur première visite et était enthousiaste à l’idée qu’ils puissent revenir pour compléter la fratrie biologique d’Emma.

Elle a expliqué : « J’étais ravie que les deux embryons restants de la donneuse qui a donné naissance à Emma Wren aient survécu au dégel et se soient développés en deux embryons de très bonne qualité pour leur transfert. »

« C’était encore plus enthousiasmant d’apprendre 11 jours plus tard que Tina était enceinte. »

« Je me suis réjouie avec Tina et Ben alors que nous attendions tous avec impatience l’arrivée de leur deuxième enfant. »

Selon M. Sommerfelt, les sœurs sont également un témoignage de la technologie moderne.



« Lorsque Molly Everette est née le 26 octobre, elle avait déjà 28 ans en ce qui concerne la congélation des embryons.

Cela confirme que grâce aux technologies actuelles, les embryons peuvent être préservés pour une utilisation future dans un laps de temps indéfini. »

« Cela montre également la raison pour laquelle la mission du NEDC est si importante, à savoir donner à tous les dons d’embryons la meilleure chance de vivre. »

Le NEDC est une organisation confessionnelle qui se concentre sur l’adoption et le don d’embryons.

Elle a facilité avec succès plus de 1 000 naissances par l’adoption d’embryons dans les 50 États, avec pour mission de « protéger la vie et la dignité des embryons humains ».



Source : theepochtimes
Crédit photo : Capture d’écran

Facebook 0 Twitter 0 Google+ 0 Linkedin 0 Mail