Un chasseur russe tué et dévoré par un ours qu’il avait élevé depuis qu’il était ourson

Facebook 0 Twitter 0 Google+ 0 Linkedin 0 Mail

Un ours brun, « animal de compagnie », a tué et mangé son propriétaire, un chasseur russe, ne laissant derrière lui que des « os ».

Selon The Sun, Sergey Grigoriyev, âgé de 41 ans, avait élevé son ours depuis qu’il était ourson et avait ignoré les avertissements après avoir été attaqué une fois auparavant.

La police a retrouvé les restes squelettiques de l’homme de 41 ans chez lui après que ses proches avaient déclaré sa disparition.

L’ours a également tué et mangé jusqu’à l’os l’un des trois chiens de M. Grigoriyev, a rapporté The Sun.

La police d’Ozersk, dans la région de Tchéliabinsk, a repéré l’ours qui s’était échappé de sa cage et se comportait de manière agressive.

La police a abattu l’ours.

Selon un communiqué de la police, « les policiers ont utilisé leurs armes de service pour tuer un animal dangereux. Grâce aux mesures prises, l’ours ne constitue plus une menace pour la vie et la santé des citoyens ».

Il ne restait que des traces de sang et des os de l’attaque mortelle.

« La cage était ouverte », a dit l’inspecteur Alexey Petrov. « L’animal se promenait et se comportait agressivement ».

« Sur la parcelle, nous avons trouvé les restes du squelette d’un homme », a-t-il ajouté.

Selon les rapports, M. Grigoriyev avait sauvé l’ours, nommé Vorchun ou Grumbler, avec un autre ourson, il y a quatre ans.

Le chasseur russe avait donné un ourson mais avait gardé Grumbler parce que la seule offre qu’il avait reçue provenait d’une « station d’appât », où les chiens de chasse sont dressés avec des prédateurs vivants. De telles stations sont réputées pour leur cruauté, rapporte The Sun.

Un voisin a dit qu’il avait pris le thé avec M. Grigoriyev mais ne l’avait pas revu après.

« Nous l’avons appelé, mais il n’a pas répondu », dit-il.

« Quand ses parents sont arrivés, ils ont vu un ours errer sur le terrain ».

« Il y avait un chien avec eux », dit-il.

« Il a attaqué l’ours, donnant aux gens la possibilité de retourner dans la voiture ».

Le détective Petrov a dit qu’un chien appartenant à M. Grigoriyev et un autre qui est venu avec les parents ont été tués et mangés jusqu’à l’os. Il semblait que l’ours avait très faim.

La commission d’enquête russe examine l’affaire.

Un incident semblable s’est produit à Noël lorsqu’une femme s’est fait arracher un bras par un ours lors d’une fête.

La femme russe s’était vantée de pouvoir nourrir l’ours à travers la cage.

Cependant, lorsqu’elle a essayé, l’ours lui a arraché le bras et l’a mangé comme dessert.

Cette femme de 53 ans, dont on ne connait pas le nom, est actuellement aux soins intensifs dans un état « grave » après cette attaque dans une maison d’hôtes d’Aidashki dans la région de Krasnoyarsk en Russie.

Elle a subi d’énormes pertes de sang suite à l’attaque et a subi une intervention chirurgicale d’urgence sur le moignon de son bras, a rapporté The Sun.

La victime est une employée du petit hôtel. Elle avait bu à la fête de Noël.

« Cela s’est terminé en tragédie pour la femme alors que l’ours s’est vengé d’être en captivité et lui a dévoré le bras pour son repas de fête », a dit un habitant du coin.

« Nous avons souvent nourri ces ours », a dit un invité régulier. « Nous utilisons un bâton qui est fourni par l’établissement pour pousser la nourriture vers la cage ».

« Parfois, les ours ouvrent la bouche comme des hippopotames et on peut y jeter une pomme », poursuit l’invité.

« [Les ours] sont très intelligents, étirant leurs pattes en attendant des friandises ».

La police enquête sur l’attaque. Normalement, les ours sont abattus après avoir attaqué des humains, mais cet ours pourrait obtenir un sursis, selon The Sun.

Vassili Verchkov, l’inspecteur de la chasse d’État, a nié les craintes locales que l’ours de l’hôtel soit tué.

« Nous attendrons jusqu’au printemps pour aider à la remise en liberté de cet ours », a-t-il dit. « Personne ne le tuera ».

Quoi qu’il en soit, il semble qu’il soit plus sûr de se tenir loin des ours, qu’ils soient ou non des animaux de compagnie.

En fait, un ours est un animal sauvage et ne sera jamais un animal de compagnie.

 

Source : https://m.epochtimes.fr

Crédit photo : capture d’écran : https://m.epochtimes.fr

 

Facebook 0 Twitter 0 Google+ 0 Linkedin 0 Mail