Un enfant d’un 1 an risque de mourir si on ne trouve pas un donneur – cette infirmière de 27 ans lui donne alors un rein……

Facebook 0 Twitter 0 Google+ 0 Linkedin 0 Mail

N’importe qui peut, à un moment donné, avoir besoin d’un nouvel organe. À ce moment-là, la prière est le seul recours car les donneurs d’organes sont rares. Et combien de volontaires en bonne santé sont prêts à accepter d’aller dans une salle d’opération pour prélever un organe pour un étranger? Telle est la question.

La famille de Bodie Hall, âgé d’un an, est à jamais reconnaissante de la compassion et du courage d’un étranger, qui a sauvé la vie de leur fils.

Bodie Hall est né avec une insuffisance rénale. Il souffre d’une maladie qui provoque une surproduction de protéines dans l’urine, qui finit par provoquer une insuffisance rénale, donc la mort, selon le M Health Fairview University of Minnesota Masonic Children’s Hospital.

Enfant d’un an ayant besoin d’un donneur
Le petit garçon, qui n’a même pas encore deux ans, se bat contre cette maladie depuis sa naissance. Son salut repose sur un nouveau rein entre autres,ce que rapporte Good Morning America.

En revanche, les donneurs de reins sains qui aideraient Bodie ne poussent pas sur les arbres, et avec l’arrivée de la pandémie du corona et la suspension de toutes les opérations, la famille de Bodie a paniqué.



» En principe, l’hôpital a supprimé toutes les opérations qu’il ne considérait pas comme urgentes. Pour ceux d’entre nous qui étaient inquiets pour Bodie et sa santé, c’était contrariant. Mais en même temps, personne ne savait à l’époque comment la situation allait évoluer », dit la mère du garçon.

L’infirmière de 27 ans voulait faire un don
Taylor Pikkarainen est apparu comme un ange providentiel. Cette infirmière de 27 ans a entendu parler de la condition du garçon par sa sœur.

Taylor – qui était en parfaite santé et ne souffrait d’aucune maladie, n’y a pas pensé à deux fois. Elle a directement contacté la famille pour leur annoncer qu’elle voulait donner son rein au petit garçon.

En raison de la pandémie, les interventions ont été reportées, mais en juillet, ce serait chose faite.

L’ablation d’un des reins de Taylor s’est bien déroulée, tout comme l’opération du petit Bodie. Peu après l’opération, le garçon a fait ses premiers pas, et la famille a été comblée de voir cette étincelle de vie.



A permis de sauver la vie du garçon
L’infirmière Taylor reçoit les éloges de sa famille et des médias. Pour elle, en revanche, il était naturel de sauver le petit garçon, qui aura deux ans en décembre.

« L’histoire de Bodie & Taylor a été partagée au niveau national! La principale raison pour laquelle nous avons accepté de partager notre histoire était, espérons-le, d’inspirer d’autres personnes à considérer le don d’un rein.

Taylor est une personne fantastique et désintéressée qui a sauvé la vie de Bodie grâce à son don sous la forme d’un rein », écrit la famille.

C’est là le genre de personnes qui, nous l’espérons, répondront présents si nous ou nos proches tombons malades.



Source :
Crédit photo : Capture d’écran

Facebook 0 Twitter 0 Google+ 0 Linkedin 0 Mail