Un Français sur dix a quitté sa résidence principale lors du deuxième confinement, selon un sondage….

Facebook 0 Twitter 0 Google+ 0 Linkedin 0 Mail

Selon un sondage Odoxa-CGI pour « Franceinfo » et « France Bleu » publié ce lundi 30 novembre, un Français sur dix a quitté sa résidence principale pendant le deuxième confinement.



Soit un million de personnes en plus qu’au printemps. Cet « exode » concerne surtout les grandes villes, précisent nos confrères de « Franceinfo ».

Si la majorité des Français (90 %) sont restés à leur domicile pendant ce deuxième confinement, un Français sur dix a quitté sa résidence principale, révèle un sondage Odoxa-CGI pour Franceinfo et France Bleu publié ce lundi 30 novembre.

Cela représente au total cinq millions de personnes, soit un million de plus que lors du premier confinement au printemps dernier.

Cet « exode » concerne surtout les grandes villes, précisent nos confrères de Franceinfo.

Les régions les plus touchées par ce phénomène sont l’Île-de-France (14 %), les Hauts-de-France (13 %) et l’Occitanie (11) %.

Plus de sorties pendant ce deuxième confinement
Pour ce deuxième confinement, les étudiants ont été deux fois plus nombreux à rentrer chez leurs parents : 31 % d’entre eux, soit 10 points de plus chez les moins de 25 ans que lors du premier confinement, souligne Franceinfo.

Concernant le télétravail, seulement 9 % des actifs interrogés télétravaillent à temps plein.

Ils étaient deux fois plus nombreux lors du premier confinement.

Les sorties ont elles aussi été beaucoup plus fréquentes qu’au printemps dernier.

En moyenne, les personnes interrogées ont effectué sept sorties dans leur semaine, soit presque le triple par rapport à mars dernier.



Le moral des Français à la baisse
Mais, ce deuxième confinement, même s’il a été moins strict que le premier, a eu raison du moral des Français.

Le gouvernement s’est d’ailleurs dit à plusieurs reprises inquiet face à la dégradation de la santé mentale des concitoyens.

Selon l’étude réalisée par Odoxa-CGI, près d’un tiers des personnes interrogées déclarent êtres déprimés.

Les jeunes sont les plus affectés par ce reconfinement.

Pour ce sondage, près d’un jeune sur deux se dit déprimé.

Ils sont aussi 16 % à évoquer un climat familial détérioré, soit sept points de plus par rapport au printemps.

Pour finir, les Français restent toujours très critiques à l’égard du gouvernement concernant la gestion de la crise.

Même s’ils sont de plus en plus nombreux à trouver qu’elle s’est améliorée, près des deux tiers ne trouvent pas le gouvernement à la hauteur.

Sondage réalisé auprès d’un échantillon de Français interrogés par internet du 13 au 19 novembre 2020.

Au total, l’échantillon s’est composé de 3 003 personnes représentatives de la population française âgée de 18 ans et plus.



Source : msn.com
Crédit photo : Capture d’écran

Facebook 0 Twitter 0 Google+ 0 Linkedin 0 Mail