Un infirmier malien qui vit depuis 20 ans en France se voit refuser la naturalisation parce qu’il travaille trop

Facebook 0 Twitter 0 Google+ 0 Linkedin 0 Mail

Illustration (ALAIN JOCARD/AFP via Getty Images)

En France depuis 20 ans, l’État refuse de naturaliser un infirmier malien parce qu’il travaille trop.

Un infirmier malien, qui réside en France depuis 20 ans, a fait deux fois la demande de naturalisation auprès des services de l’État.

Mais ces derniers le lui ont refusé, prétextant qu’il travaillait trop et dépassait le cumul légal.

Brahima travaille jusqu’à 60 heures par semaine et cumule deux emplois. Il travaille à temps plein dans un hôpital privé et en parallèle, dans une maison de santé à mi-temps.


« Avec la crise, on fait beaucoup d’heures, on est vraiment sollicités dans tous les services, surtout aux urgences et puis en réanimation, je suis en première ligne », a déclaré Brahima au micro de France inter, ce vendredi 19 mars.

Cet infirmier, dont les trois derniers enfants ont la nationalité française, est effectivement au-dessus du plafond légal.

Ce plafond est normalement de 48 heures par semaine.

Il peut également être en moyenne de 44 heures par semaine sur une période de 12 semaines consécutives, explique le site service-public.fr.

Clémentine Parlier, la juriste qui a suivi les démarches de l’infirmier malien, s’est étonnée d’une telle décision de la part des services de l’État. Selon elle, cette sentence est « juridiquement contestable ».

Elle a argumenté au micro de France inter que « dans le cadre d’une ordonnance qui est parue au mois de mars 2020 pour faire face à la pandémie, la durée maximale du travail a été augmentée à 60 heures par semaine, et à ce titre, Brahima était parfaitement dans le respect des dispositions en vigueur ».


Marlène Schiappa, ministre déléguée à la Citoyenneté avait d’ailleurs déclaré en septembre 2020 vouloir « accélérer la naturalisation » concernant les travailleurs étrangers en première ligne durant le premier confinement du printemps 2020, rapporte BFMTV.

Sur 2 890 demandes de naturalisation, seulement « 74 personnes » ont pu acquérir la nationalité française et 693 se trouvaient en passe de l’obtenir, nous indiquait le 22 décembre 2020 un communiqué du ministère de l’Intérieur.

Source : theepochtimes

 

Facebook 0 Twitter 0 Google+ 0 Linkedin 0 Mail