Un père meurt à l’âge de 66 ans des suites d’une bactérie mangeuse de chair 2 jours après son séjour à une plage de Floride 😲

Facebook 0 Twitter 0 Google+ 0 Linkedin 0 Mail

y2 9.png?resize=1200,630 - Un père meurt à l'âge de 66 ans des suites d'une bactérie mangeuse de chair 2 jours après son séjour à une plage de Floride

Un homme qui avait un cancer est décédé après avoir été touché par une bactérie mangeuse de chair dans la mer en Floride le week-end du 4 juillet.

Facebook

William David ‘Dave’, âgé de 66 ans, et son épouse Judy se sont rendus la semaine précédente à Niceville, en Floride, depuis leur domicile à Memphis (Tennessee) pour rendre visite à Cheryl, leur fille.

Google

C’était plusieurs jours après l’annonce qu’une jeune fille de l’Indiana âgée de 12 ans, avait à peine survécu à une fasciite nécrosante bactérie mangeuse de chair brutale  sur une plage proche de Destin, en Floride.

En dépit de n’avoir aucune blessure ouverte et de couvrir fréquemment ces cicatrices lorsqu’il était dans l’eau le vendredi 5 juillet, Bennett a été hospitalisé le 6 juillet avec des frissons, de la fièvre, une douleur atroce dans les jambes et une grande tache douloureuse dans son dos.

Facebook

Les médecins ont supposé une infection staphylocoques et lui ont prescrit des antibiotiques. Cependant, en quelques heures, son état a empiré et il est décédé dans l’après-midi du dimanche.

Des tests posthumes ont montré qu’il avait contracté une sorte de bactérie (Vibrio vulnificus) qui vit dans l’eau de mer et dans les mollusques et crustacés, et qui est mortelle pour environ 33% des personnes qui la contractent.

Facebook

Actuellement, Cheryl raconte en détail l’histoire de son père, en avertissant toutes les personnes en vacances en Floride, où les bactéries perfides sont de plus en plus fréquentes.

Quelques heures après la prescription d’antibiotiques, le coeur du père de Cheryl a cessé de battre.

Google

La famille a eu les résultats du laboratoire mercredi confirmant la maladie Vibrio vulnificus qui se développe dans le golfe du Mexique.

Dans son message, Cheryl a affirmé qu’elle était triste et aurait souhaité qu’il y ait plus d’avertissements sur les plages.

Source : https://www.vonjour.fr

 

Facebook 0 Twitter 0 Google+ 0 Linkedin 0 Mail