Un policier en civil lynché en pleine rue par des dizaines de jeunes à Saint-Gilles…..

Facebook 0 Twitter 0 Google+ 0 Linkedin 0 Mail

Un policier en civil a été pris à partie et agressé par plusieurs dizaines de jeunes lundi en fin d’après-midi près du square Jacques Franck à Saint-Gilles, en Région bruxelloise, rapportent Het Nieuwsblad et La Capitale.

Le policier, qui travaille à la zone de police Midi, était en civil et aurait été reconnu par les jeunes qui l’ont poursuivi pour le tabasser.



L’incident s’est produit vers 18h15 à proximité du square Jacques Franck. Le policier, âgé d’une trentaine d’année, marchait tranquillement dans la rue quand il a été soudainement pris à partie par une quarantaine de jeunes. La victime a été frappée principalement au niveau du dos à l’aide de bâtons, de béquilles et de battes de baseball, a indiqué une porte-parole de la zone. Des commerçants du coin sont intervenus pour sauver le policier, lequel se trouve en incapacité de travail pour sept jours.

Guerre des gangs
Selon certaines sources du Nieuwsblad, ce lynchage en règle serait une réponse aux agissements de la police lors de la Boum 2 samedi. Toutefois, le quotidien flamand rappelle que le quartier est confronté à la violence depuis des années, principalement à cause de deux gangs rivaux: celui des Marolles et celui de Jacques Franck. Et la tension est encore montée d’un cran depuis quelques jours.

Aucun des agresseurs n’a pour l’instant été interpellé. Une enquête a toutefois été ouverte, précise le bureau du procureur général qui se refuse à tout autre commentaire.

“Totalement inacceptable. Les policiers, comme tout le monde, doivent être respectés pendant et après le service. Ces actes scandaleux portent atteinte à l’image de Bruxelles. Les Bruxellois ne le méritent pas. Soulagé parce que la personne concernée se porte relativement bien”, a tweeté la ministre de l’Intérieur, Annelies Verlinden.




Source
Crédit photo : Capture d’écran

Facebook 0 Twitter 0 Google+ 0 Linkedin 0 Mail