Un premier émeutier de la “Boum” devant la justice: “Le gouvernement est responsable”

Facebook 0 Twitter 0 Google+ 0 Linkedin 0 Mail

Un premier émeutier de la “Boum” a comparu ce jeudi matin devant le tribunal correctionnel de Bruxelles. Âgé de 23 ans, sans casier judiciaire, il est poursuivi pour “rébellion armée”. “Le gouvernement est responsable” de la situation, a contesté son avocat Mehdi Abbès.

Lucien P., 23 ans et étudiant en dernière année de polytechnique, avait été interpellé le 1er avril lors de la première édition de la “Boum” organisée le même jour au bois de la Cambre, à Bruxelles. Entendu en comparution immédiate, il est poursuivi pour “rébellion armée”: il est notamment accusé d’avoir jeté des bouteilles sur la police montée.



Il risque 200 heures de travaux d’intérêt général
Le procureur n’a pas exigé son incarcération mais plaide pour une condamnation à 200 heures de travaux d’intérêt général. “Il a franchi la ligne rouge et il doit être sanctionné”, a déclaré le procureur. S’il consent à adopter une certaine tolérance à l’égard du mouvement de contestation, il juge en revanche “inacceptable” le “recours à la force contre la police”.

“Comment voulez-vous que les jeunes s’y retrouvent?”
L’avocat de la défense, Me Mehdi Abbès, a adopté un discours plus militant. “Le gouvernement est responsable de ce qui s’est passé cet après-midi. Comment voulez-vous que les jeunes s’y retrouvent? Pendant des mois, on prétend que les masques buccaux ne sont pas nécessaires, puis, finalement, on risque 250 euros si on ne les porte pas”, a-t-il rappelé.

“Nous voulions juste prendre l’air”
Le jeune accusé a déclaré qu’il n’était pas venu au bois de la Cambre pour en découdre avec la police: “Nous voulions juste prendre l’air”. Mais lorsque la police est intervenue pour disperser l’attroupement, il s’est “laissé emporter”: “Je n’étais pas ivre mais tout est ressorti d’un coup, l’isolement, l’incompréhension. J’aurais dû partir mais je suis resté”. Et il a lancé quelques bouteilles sur les forces de l’ordre.

Son avocat plaide l’acquittement
Son avocat a plaidé l’acquittement de son client: “C’est la première fois qu’il se retrouve devant un tribunal. C’est un étudiant, comme nous l’avons tous été. Je ne dis pas qu’il n’a commis aucune infraction et qu’il n’a pas résisté mais prenez la peine d’analyser les circonstances des événements”, a-t-il souligné.

Deux policiers blessés lors de son arrestation
Deux policiers ont été blessés lors de son arrestation. Ils réclament des dommages et intérêts. L’avocat de Lucien P. conteste la responsabilité de son client: “Il était au sol, menotté. Il ne peut dès lors être tenu responsable des faits”, a déclaré Me Mehdi Abbès.

Rappel des faits
Le 1er avril 2021, quelque 1.500 à 2.000 personnes se sont rassemblées au bois de la Cambre à Bruxelles, à la suite d’un canular posté sur Facebook: “La Boum”. Lorsque la police est intervenue pour disperser la foule, des affrontements ont eu lieu. 34 personnes ont été blessées, 26 policiers et 8 participants, ainsi que plusieurs chevaux de la cavalerie de la police fédérale. Six véhicules de police ont également été endommagés.



Source
Crédit photo : Capture d’écran

Facebook 0 Twitter 0 Google+ 0 Linkedin 0 Mail