Un restaurateur reçoit une facture d’électricité de plus de 190.000 euros: “J’ai eu un choc”

Facebook 0 Twitter 0 Google+ 0 Linkedin 0 Mail

Photo d'illustration.

En juillet dernier, seulement quatre jours après avoir ouvert sa pizzeria à Bois-Colombes, près de paris, un restaurant français de 65 ans a reçu une facture d’électricité d’un montant faramineux de 190.281 euros, rapporte Le Parisien.

Il s’agissait finalement d’une erreur, a reconnu le fournisseur d’électricité Engie auquel Mohamed Keltoumi réclame plus de clarté après ce (gros) malentendu.

Ce jour-là, j’ai eu un choc”, confie Mohamed Keltoumi. L’ouverture de sa pizzeria “Cocorico” près de Paris a été marquée par un long imbroglio avec le fournisseur d’électricité Engie.

Tout est parti d’une facture d’électricité de plus de 190.000 euros envoyée à l’homme de 65 ans le 21 juillet dernier.


Après un appel avec le service client d’Engie, un conseiller rassure le restaurateur en lui en indiquant qu’il s’agit bien d’une erreur.

Mais le 28 août, M. Keltoumi reçoit à nouveau une facture monstre, cette fois-ci de 188.966 euros.

“Une fois, ça passe. Mais pas deux, tonne le restaurateur. Je ne comprenais rien!”, raconte-t-il au quotidien français.

Le restaurateur décide donc de rappeler le service client qui lui explique que c’est une “seconde erreur”.

Les factures continuent d’affluer

“Je n’ai reçu aucun courrier d’excuse ni, surtout, aucune trace écrite stipulant que la somme demandée a été effacée.

Ils s’en fichaient complètement”, s’interroge-t-il. M. Keltoumi change de fournisseur d’électricité le lendemain de cette nouvelle erreur.

“Avec eux, j’ai n’ai aucun problème”, confie-t-il.

Mais au fil des mois, les factures de son ancien fournisseur Engie réclamant des centaines d’euros continuent d’affluer. “C’est à n’y rien comprendre.

D’où sortent ces montants?”, s’agace-t-il. Selon lui, il ne doit que 455 euros pour sa consommation d’électricité.

En février dernier, il a donc écrit une lettre recommandée pour contester les montants qui lui sont réclamés et demander plus de clarté.

Engie reconnaît “l’erreur” et se justifie

Le Parisien a contacté le groupe Engie.

Ce dernier confirme l’erreur de la première facture de plus de 190.000 euros: “Un technicien d’Enedis est passé dans son enseigne faire un relevé de compteur.

Ce dernier s’est trompé en notifiant un nombre de kilowatts beaucoup trop élevé.”

Pour la seconde facture d’un montant de 188.966 euros, il s’agit en fait d’une “facture d’annulation” et non “à régler”.


“Quant à la différence entre les deux factures, elle s’explique par le fait que Monsieur Keltoumi n’a pas payé 1.300 euros d’anciennes factures datant de 2019.

Ce dernier montant a donc été soustrait à celle d’annulation car il les doit vraiment. Il en a déjà payé une partie, donc il ne lui reste plus qu’à s’acquitter de 900 euros”, conclut Engie.

Source : 7sur7

 

Facebook 0 Twitter 0 Google+ 0 Linkedin 0 Mail