Un tag menaçant la police après le meurtre d’Avignon découvert à Lyon

Facebook 0 Twitter 0 Google+ 0 Linkedin 0 Mail

«Balle dans le front pour Éric Masson, prochaine cible: BST du 8e.» Cinq jours après le meurtre du policier au cours d’une opération antidrogue à Avignon, les forces de l’ordre de Lyon ont signalé la présence d’un tag menaçant sur un mur de la ville. Une enquête est en cours.

Un tag menaçant les forces de l’ordre et faisant référence à l’assassinat d’un policier à Avignon a été découvert ce 10 mai dans le VIIIe arrondissement de Lyon, relate BFM TV se référant à une source proche du dossier.

L’inscription, peinte en lettres blanches, retrouvée sur un mur de la ville dit: «Balle dans le front pour Éric Masson, prochaine cible BST [Brigade spécialisée de terrain, ndlr] du 8ème».



Une enquête a été ouverte.

La préfecture réagit
De son côté, le préfet délégué pour la défense et la sécurité en Auvergne-Rhône-Alpes, Thierry Suquet, cité par BFM TV, a déclaré que ces menaces sont «prises très au sérieux».

«Quand on s’attaque à un policier, on s’attaque à chacun d’entre nous», estime-t-il.
Il a également dénoncé des «menaces graves et intolérables et de nature extrêmement violentes».



Promesse gouvernementale de «protéger celles et ceux qui nous protègent»
L’agent de police Éric Masson a été tué le 5 mai par balle lors d’une opération antidrogue dans le centre d’Avignon. Le 9 mai au soir, quatre individus ont été interpellés dans le cadre de l’enquête, dont l’homme soupçonné d’avoir tiré. L’intervention a eu lieu à un péage à une vingtaine de kilomètres de la ville alors que les quatre individus prenaient la direction de l’Espagne, selon BFM TV.

Deux jours après le meurtre, Jean Castex a fait part d’une série de mesures visant à mieux protéger les forces de l’ordre. Affirmant que le gouvernement est conscient de «l’impérieuse nécessité de protéger celles et ceux qui nous protègent», le Premier ministre a promis une enveloppe de 10 millions d’euros afin d’améliorer la sécurité des commissariats, ainsi que la généralisation des caméras piétons individuelles» prévue pour l’été, «l’adaptation des formations initiale et continue», «l’amélioration de la réponse pénale» en cas de violence contre les forces de l’ordre.



Source :
Crédit photo : Capture d’écran

Facebook 0 Twitter 0 Google+ 0 Linkedin 0 Mail