Une adolescente a vu son petit frère se faire renverser par une voiture et devenir handicapé, elle se sent appelée à s’occuper des handicapés

Facebook 0 Twitter 0 Google+ 0 Linkedin 0 Mail

(Avec l'aimable autorisation de Lucy McCallum)

Une jeune fille de 17 ans a trouvé sa vocation dans le domaine de la santé, pour aider les personnes handicapées, après que son petit frère a eu un terrible accident qui a changé sa vie à jamais.

Bien que les frères et sœurs de Bushmill, en Irlande du Nord, ne soient pas parents par le sang, lorsque Lucy McCallum a posé les yeux sur le petit Liam, ce fut le coup de foudre.

Ses parents ont adopté Liam, qui avait été placé en famille d’accueil chez la grand-mère de Lucy.

La grande sœur se souvient avec tendresse de ses grands yeux bruns et de son sourire contagieux.

« Ma mère a eu des filles, toutes des filles », a-t-elle confié au journal Epoch Times.

« Ma grand-mère, responsable d’un foyer d’accueil, accueillait des enfants, alors à chaque fois que je voyais Liam, c’était comme ‘Oh mon Dieu !’



Nous avons tout de suite établi une connexion. »

Il a officiellement rejoint la famille à l’âge de 2 ans et demi, après avoir été placé en famille d’accueil depuis l’âge de 2 mois.

« Il était destiné à faire partie de notre famille », a souri Lucy.

Liam était un enfant normal qui profitait de la vie.

Il jouait au football avec ses amis, allait à des expositions de voitures et adorait sauter dans la mer avec sa grande sœur  un souvenir vif et « irréel » pour Lucy.

Jusqu’à ce que la tragédie frappe.

Elle se souvient de Liam jouant au football avec ses amis en 2017 lorsqu’elle a entendu une grosse détonation et a eu « la pire sensation dans [son] estomac » en voyant Liam se faire percuter par une voiture  une vision qui la hante depuis.

« Un jour, j’étais au lycée et je descendais du bus, et il était environ quatre heures cinq », a-t-elle raconté.



« Je marchais quand j’ai vu mon frère se faire renverser par la voiture. Il a volé en l’air et sa tête a heurté le trottoir.

« Et pour moi, voir ça, c’était horrible. C’était comme si j’avais perdu quelque chose, comme si mon coeur s’était effondré, parce que je me suis dit : ‘Oh mon Dieu, c’est mon petit frère.’ »

Elle s’est précipitée pour aller chercher ses parents et ils ont trouvé Liam sur le sol, ne bougeant pas et inconscient.

Les premiers secours sont arrivés, et il a été jugé pertinent de le transporter par avion au Royal Hospital de Belfast, où il est resté pendant les six mois et demi suivants, recevant des soins pour sa tête et apprenant à respirer par lui-même.

Malheureusement, il ne s’en remettra pas complètement.

« Pendant les deux premiers jours et les deux premières semaines, les médecins nous ont dit que Liam ne s’en sortirait pas », se souvient Lucy.

Nous nous sommes dit : « C’est notre petit frère, nous ne pouvons pas arrêter de nous battre et nous devons dire aux médecins qu’ils doivent continuer à essayer. »

Lucy a déclaré que sa mère l’empêchait de voir Liam, car elle savait que cela l’aurait déchirée.

Les médecins ont dit qu’il ne serait jamais capable de manger par lui-même.

Il était branché à l’oxygène et à des machines qui respiraient pour lui.

Lorsqu’ils ont essayé de retirer les machines dans un premier temps, Liam n’a pas réussi à respirer tout seul. Au deuxième essai, il a commencé à respirer seul.

Tragiquement, il avait subi des blessures durables qui l’ont rendu handicapé. « Le cerveau de Liam était complètement mort », dit Lucy.

Il ne pouvait ni marcher ni manger, au début.

Il a eu des crises d’épilepsie. Il est devenu non-verbal.

Liam a suivi une rééducation et a fini par se remettre sur pied avec l’aide d’un fauteuil roulant.

Ils ont rendu leur maison accessible aux fauteuils roulants pour lui, et il a ensuite pu utiliser un déambulateur, à la grande surprise de la famille.

Après son retour de l’hôpital, il pouvait manger mais devait être nourri par les membres de la famille. Ils ont appris à connaître ses médicaments.

Lucy a appris à laver et à habiller son petit frère.

Mais cela n’a pas empêché le jeune Liam d’aimer la vie. Toujours souriant, il apportait lumière et joie à la maison.

Lucy a été changée par l’accident de son frère. « Ma mère et mon père m’ont rendue forte », dit-elle, même si elle souffre encore de graves flashbacks la nuit.



Ce moment, toujours présent en elle, l’a déchirée  c’est quelque chose qu’elle n’a jamais voulu voir.

Cependant, Liam a inspiré sa grande sœur.

« Liam a ensuite passé six mois supplémentaires à Londres pour suivre un traitement spécial qui l’a aidé à améliorer ses mouvements, son apprentissage et toutes ses capacités physiques.

Dire que je suis fière de tout ce qu’il a accompli serait un euphémisme, il est vraiment mon héros », a déclaré Lucy à BelfastLive.

Son petit frère l’a même amenée à trouver sa vocation.

« Liam m’a donné envie de m’occuper des gens, de personnes déterminées », a déclaré Lucy, qui étudie actuellement pour son niveau 2 de soins de santé et de services sociaux au Northern Regional College de Coleraine.

Elle espère passer au niveau 3 l’année prochaine, avant d’aller à l’université de Liverpool pour étudier les soins infirmiers et travailler avec des enfants handicapés.

Lucy ajoute : « J’ai décidé de faire carrière dans le travail avec les enfants handicapés et ayant des besoins spéciaux, car aider à prendre soin de mon frère m’a donné quelque chose dont je ne savais pas que j’avais besoin, et je sais que c’est ce que je veux faire de ma vie. »

Source : theepochtimes

Facebook 0 Twitter 0 Google+ 0 Linkedin 0 Mail