une femme placée en détention provisoire après le meurtre de son amant….

Facebook 0 Twitter 0 Google+ 0 Linkedin 0 Mail


une femme placée en détention provisoire après le meurtre de son amant….

Soupçonnée d’avoir tué son amant, une femme d’environ 60 ans a été mise en examen mercredi pour homicide volontaire à Béthune, dans le Pas-de-Calais.

Une femme a été mise en examen pour homicide volontaire et placée en détention provisoire, mercredi soir dans le Pas-de-Calais.

Âgée d’une soixantaine d’années, elle est soupçonnée d’avoir tué son amant.

La victime, Henri-Claude Honnart, 58 ans, est un ancien élu municipal de Béthune.

Lundi en fin d’après-midi, son corps est retrouvé sans vie au quatrième étage d’un immeuble abritant la maison des syndicats où, selon le parquet, il « dispensait régulièrement des formations ».

Sa dépouille présente des blessures à l’arme blanche.



La suspecte s’est présentée d’elle-même au commissariat
Dans la soirée, une femme se présente d’elle-même au commissariat de Béthune pour se constituer prisonnière.

Elle explique être la maîtresse de la victime mais « conteste toute intention d’homicide », indique son avocat, Me Xavier Brunet, auprès de l’AFP.

Il se refuse à tout commentaire sur la nature du lien entre sa cliente et le défunt.

« C’est une dispute qui a mal tourné », affirme Me Xavier Brunet au quotidien local La Voix du Nord.

A l’issue de sa garde à vue, la suspecte a été mise en examen mercredi soir et placée en détention provisoire.

Ancien adjoint à l’urbanisme, Henri-Claude Honnart était engagé dans la vie associative et encarté au sein du syndicat SUD Solidaires.

Source : https://www.europe1.fr
Crédit photo : Capture d’écran

Facebook 0 Twitter 0 Google+ 0 Linkedin 0 Mail