Une fille de 9 ans passionnée de patinage artistique reçoit un diagnostic de cancer des ovaires extrêmement rare

Facebook 0 Twitter 0 Google+ 0 Linkedin 0 Mail

(Illustration - Shutterstock)

Alors que toute personne atteinte d’un cancer a le droit de poser la question « Pourquoi moi », c’était particulièrement vrai pour Kaylee Tolleson de Fort Bend County au Texas.

À l’âge de seulement 9 ans, le monde de Kaylee a été chamboulé lorsqu’on lui a diagnostiqué un cancer de l’ovaire, une condition pour laquelle l’âge médian du diagnostic est de 63 ans.

Mais avec le soutien de sa famille, de ses amis, du Centre du cancer pour enfants du Texas (Texas Children’s Cancer Center) et d’un météorologiste local, cette jeune fille, qui était aussi une aspirante patineuse artistique, a vaincu le cancer et est en voie de reprendre le cours normal de sa vie.



Tout a commencé assez innocemment ; Kaylee avait des maux d’estomac récurrents que ses parents ne comprenaient pas. On leur a d’abord diagnostiqué une constipation et on lui a prescrit des laxatifs. Pourtant, la douleur a continué de façon intermittente.

Comme sa mère, Kelly Tolleson, l’a dit au centre Texas Children’s, « Kaylee descendait le matin en se plaignant de douleurs dans le bas ventre, puis, après 20 à 30 minutes, elle se sentait bien, prête à aller en classe, à continuer sa journée ».

Au bout d’un moment, les Tolleson ont voulu élucider une fois pour toutes ce qui faisait mal au ventre de leur petite fille et ils sont retournés consulter à l’hôpital.


Cette fois, la nouvelle n’était rien de moins qu’un choc  une tumeur de 10 centimètres sur son ovaire droit.

« Nous avons subi un énorme choc, nous n’avions jamais entendu parler du cancer de l’ovaire chez les toutes jeunes filles », a expliqué sa mère à Texas Children’s.

La forme particulière de cancer de l’ovaire de Kaylee était si rare qu’elle ne représente que 3 % de toutes les tumeurs chez les enfants.

Juste avant son diagnostic, Kaylee avait passé son premier test de patinage artistique aux États-Unis, une étape sur la voie de son rêve de compétition au niveau national. 

« Je n’arrivais pas à y croire, dit sa mère, nous étions à la patinoire tout le week-end à la regarder patiner et maintenant elle a un cancer. »

En fait les chirurgiens ont réussi à enlever la tumeur, mais ce qu’ils ont découvert par la suite était encore plus effrayant.

Le cancer de stade III s’était propagé à d’autres parties du corps de la jeune fille, et elle allait avoir besoin de quatre séries de chimiothérapie pour le traiter.


À toutes fins utiles, la famille Tolleson allait passer plus de temps à l’hôpital qu’à la maison et a fortiori encore moins de temps à la patinoire.

Alors que le personnel du Texas Children’s Cancer Center, en particulier les infirmières, a aidé Kaylee à s’acclimater progressivement au traitement, cela a été dur pour son corps et son état émotionnel.

« On m’a tout pris », a dit Kelly à ABC News. « Ses patins à glace, son groupe d’éclaireuses, elle ne pouvait pas jouer dehors. Elle a été déscolarisée et n’a pas pu terminer ses 9 dernières semaines de CE2. »

Ce qui a été le plus difficile à endurer pour Kaylee a peut-être été le va-et-vient entre la chimio et la maison familiale.

Elle redevenait un peu normale , a dit Kelly à Texas Children. « Elle a même pu inviter ses amis pendant ces deux semaines, alors c’était très dur, parce que nous savions que nous devions l’hospitaliser de nouveau et qu’elle redeviendrait faible. »

Une chose qui a maintenu le moral de Kaylee était son amour des prévisions météorologiques.

Intéressée à devenir météorologue plus tard dans sa vie, sa devise était : « Quand la vie vous frappe, suivez le temps qu’il fait. » Elle a trouvé un ami en la personne du météorologue en chef Travis Herzog à la station de télévision KTRK à Houston.


Quand Travis a entendu parler de son histoire, il a invité Kaylee à la station de télévision pour jeter un coup d’œil dans les coulisses des prévisions quotidiennes.

Travis a même envoyé un tweet demandant des prières pour sa santé quand elle a commencé la chimio.

« Je compte bien l’aider à atteindre son objectif pendant la bataille à venir et encore plus après sa victoire« , a déclaré le tweet.

Et elle y est parvenue, obtenant finalement sa sortie de l’hôpital en faisant sonner la cloche traditionnelle de fin de traitement le 25 juillet 2019.

Quant à Kaylee, elle n’aurait pas pu être plus excitée de sortir de l’hôpital et de recommencer à être une enfant. 

« Je n’ai plus de cancer et je vais sortir d’ici et reprendre mon chemin », a dit Kaylee.

Maintenant qu’elle est guérie, Kaylee et sa famille ont commencé à faire campagne pour sensibiliser la population et recueillir des fonds pour la recherche et la prévention du cancer de l’ovaire.

Le 7 septembre 2019, ils ont organisé une course divertissante intitulée « Kaylee Strong » (Kaylee Forte), dont les profits ont été remis à l’organisme de bienfaisance Ovarcome de la région de Houston.

Kaylee a même fait une apparition à l’émission Good Morning America, où elle a parlé de son histoire.

« Je sais que peu de gens sont au courant de cela chez les jeunes filles. Mais ça peut arriver. C’est pourquoi j’essaie de sensibiliser les gens à cette question », a-t-elle dit à la GMA.



L’ami et météorologue de Kaylee, Travis Herzog, a affiché la bonne nouvelle sur son fil Instagram en écrivant : « D’une certaine façon, je savais que cette fillette brillante et énergique, si pleine de vie, allait vaincre cette terrible maladie ».

Travis a noté que maintenant Kaylee va « suivre la météo pendant de nombreuses années à venir ».

Source : https://fr.theepochtimes.com

Facebook 0 Twitter 0 Google+ 0 Linkedin 0 Mail