Une infirmière libérale aurait escroqué la Sécu pour près de 100.000 euros

Facebook 0 Twitter 0 Google+ 0 Linkedin 0 Mail

Une infirmière libérale aurait escroqué la Sécu pour près de 100.000 euros

Des incohérences dans la pratique médicale de l’infirmière ont été mises au jour entre 2016 et 2017.

Ce sont des accusations lourdes qui pèsent contre une infirmière libérale originaire d’Anglet (Pyrénées-Atlantiques).

Comme nous le rapportent nos confrères de France Bleu, une femme qui exerce depuis plus de 20 ans va être jugée devant le tribunal de Bayonne (Pyrénées-Atlantiques), soupçonnée d’avoir escroquée la Sécurité sociale. Les faits remontent à l’année 2016. Pendant un an, les pratiques de l’infirmière libérale auraient été considérées comme « incohérentes ».


Une enquête interne de la CPAM (Caisse primaire d’assurance maladie) a conduit à déclencher une enquête de la Police Nationale, apprend-on.

Moins de patients, plus d’argent

Car à en croire les chiffres dévoilés, elle aurait fait main basse sur quasiment 100.000 euros en un peu plus d’un an, 95.000 euros plus précisément, détournés à son profit.

Ce qui a mis la puce à l’oreille des enquêteurs, ce sont les données communiquées et relevées par la CPAM.

Car selon France Bleu, si en moyenne une infirmière s’occupe d’une centaine de patients, elle génère environ 55.000 euros annuels.


Or dans le cas de cette infirmière, elle n’avait qu’une bonne trentaine de patients mais sa facturation était… trois fois plus élevée. La justice s’est donc emparée de l’affaire et étudiera son cas le 23 mars prochain. Elle est visée pour des faits d’escroquerie.

La CPAM du Pays basque s’est constituée partie civile.

Source : capital.fr

Facebook 0 Twitter 0 Google+ 0 Linkedin 0 Mail
https://ads.stickyadstv.com/vast/vpaid-adapter/8260385
%d blogueurs aiment cette page :