Une marche de soutien à Emmanuel Macron doit être organisée à Paris fin janvier

Facebook 0 Twitter 0 Google+ 0 Linkedin 0 Mail

Aller les gilets jaunes soyez gentil avec le président.

 

Alors que la mobilisation des « gilets jaunes » se poursuit dans toute la France, un appel a été lancé sur Facebook pour organiser une marche de soutien à Emmanuel Macron.

Si la cote de popularité du chef de l’État ne cesse de baisser, un appel à une marche de soutien à Emmanuel Macron vient pourtant d’être lancé sur Facebook.

Une démarche initiée « sur un coup de ras-le-bol » par un ingénieur toulousain qui ne cache pas sa sympathie pour La République en marche !, selon Europe 1.

« Quand j’entends ‘le président des riches’, qu’il est à la solde des banquiers, d’un nouvel ordre mondial complotiste, ça me choque et je trouve ça injuste parce que je pense que c’est quand même quelqu’un qui fait bouger les choses », a-t-il expliqué au micro de la radio.

Prénommé Laurent et membre du collectif  Stop, Maintenant ça suffit !, cet ingénieur qui dit en avoir assez des « violences » et des « insultes »  appelle « tous ceux à qui ça parle et qui ont envie de dire à tous les Français : ‘Arrêtons de nous opposer de manière stérile’ » à participer à l’évènement.

D’abord prévu le 20 janvier et intitulé « Marche républicaine de soutien à Emmanuel Macron », l’événement a ensuite été rebaptisé « Marche républicaine des Libertés » à la demande de membres des « foulards rouges » qui souhaitent « rester apolitiques ».

Opposé aux « gilets jaunes », ce mouvement affirme avoir été contacté par le collectif Stop, ça suffit pour participer à la marche.

Celle-ci devrait finalement avoir lieu le 27 janvier à Paris, une autre manifestation intitulée « Marche pour la vie » étant déjà organisée le 20 janvier dans la capitale.

Les organisateurs ont expliqué être d’ores et déjà « en contact avec la préfecture pour sécuriser l’évènement ».

Se défendant de toute « ‘opposition aux gilets jaunes’ », l’ingénieur toulousain ayant lancé l’idée de cette marche a expliqué qu’il souhaitait avant tout « la fin des blocages, la fin des violences, un retour au calme et qu’on fasse la place au dialogue ».

Le 29 décembre au matin, 4300 personnes avaient indiqué qu’elles participaient à l’événement et 14 000 se déclaraient « intéressées ».

 

Source : https://m.epochtimes.fr

Crédit photo : capture d’écran : https://m.epochtimes.fr

 

point de vue de : riractualites.fr

le gouvernement se doit d’écouter le peuple français.

Facebook 0 Twitter 0 Google+ 0 Linkedin 0 Mail