Une mère qualifie son adolescente de miraculée car elle a survécu à un anévrisme cérébral et est maintenant capable de se lever et de marcher

Facebook 0 Twitter 0 Google+ 0 Linkedin 0 Mail

(Avec l'aimable autorisation de Tiffany Bernard)

Une mère à qui on a dit que sa fille adolescente pourrait ne pas survivre à un anévrisme cérébral sévère a insisté pour qu’elle soit transférée dans un autre hôpital, et n’a jamais quitté son chevet. Miraculeusement, l’adolescente a survécu.

Aujourd’hui, sa famille célèbre ses progrès vers la guérison.

Mionna Johnson, 15 ans, de Canton Township, dans le Michigan, était une étudiante en bonne santé inscrite au tableau d’honneur, qui parlait trois langues lorsqu’elle s’est soudainement effondrée chez elle en septembre 2020.

« Nous étions dans le salon à chanter et à danser devant son groupe de K-Pop préféré, BTS », a déclaré la mère de Mionna, Tiffany Bernard, à ClickOnDetroit.

Elle est tombée par terre et a dit : « Oh mon Dieu, on dirait que mon cerveau vient d’exploser. »

Mionna a été transportée d’urgence aux soins intensifs de l’hôpital Beaumont où les médecins ont suspecté un anévrisme cérébral, une condition qui provoque un gonflement ou un ballonnement d’un vaisseau sanguin dans le cerveau.

Un anévrisme cérébral peut fuir ou se rompre, provoquant une hémorragie dans le cerveau, selon la Clinique Mayo.

Les médecins ont averti Tiffany que sa fille pourrait ne pas survivre, mais la mère n’a pas accepté ce pronostic.

« Je savais que ce n’était pas fini », a-t-elle dit, « et c’est pourquoi j’ai commencé à exiger qu’elle aille ailleurs. »

Mionna a été transportée par voie aérienne à l’hôpital pour enfants du Michigan.


Sachant que sa fille pourrait ne pas faire le voyage comme les médecins l’avaient prévu, Tiffany, inquiète, a conduit de Westland à Détroit dans la panique.

« Je savais que je n’y arriverais pas, mais je voulais voir si elle serait encore en vie », a-t-elle expliqué, qualifiant le trajet d’horrible.

Contre toute attente, Mionna a survécu au trajet et a été emmenée d’urgence en chirurgie.

Mais une nouvelle crainte est apparue au sein de la famille : l’adolescente pourrait ne jamais reprendre conscience, et si elle le faisait, elle serait probablement paralysée à partir du cou.

Tiffany a vendu son salon et a passé les 117 jours suivants à être aux côtés de sa fille.

Les médecins ont brièvement craint que l’adolescente soit en état de mort cérébrale, mais Mionna s’en est sortie.


Non seulement cela, mais elle a même repris conscience.

Après presque quatre mois d’hospitalisation, Mionna est rentrée chez elle.

« Je suis tellement heureuse… Je suis juste heureuse », a déclaré Tiffany. « Je savais que les médecins ne pouvaient pas nous emmener plus loin.

Et puis il fallait que j’aie, vous savez, il fallait que j’aie la foi. »

Dans les mois qui ont suivi son effondrement soudain et son hospitalisation, Mionna s’est lancée dans une thérapie physique intensive.

À force de persévérance, elle a retrouvé peu à peu sa mobilité.

« Elle reprend des forces », dit sa mère.

« Elle est capable de se tenir debout et de marcher […] c’est un miracle, honnêtement. »

Fin décembre 2020, son père, Justin Johnson, a fait le point sur ses progrès sur Facebook. « Demain, Mionna (mon bébé) aura sa deuxième étude de déglutition qui montrera comment le mécanisme se porte », a-t-il expliqué.

L’étude, dit-il, déterminera à la fois l’évolution du régime alimentaire de sa fille et la probabilité de lui faire retirer son tube gastrique.

« Comme vous le savez, Mionna a fait un travail formidable pour surmonter cet obstacle, et il n’y a aucun doute dans mon esprit que c’est la prochaine victoire dans son cheminement vers un rétablissement complet », a déclaré son père.

« Elle m’a juste demandé si je prierais pour elle ce soir, et j’ai dit que je ferais mieux et que tout le monde prierait pour elle ! »

Source : theepochtimes.com

Facebook 0 Twitter 0 Google+ 0 Linkedin 0 Mail