Violence à l’école : Jean-Michel Blanquer n’exclut pas la suppression des aides sociales aux familles

Facebook 0 Twitter 0 Google+ 0 Linkedin 0 Mail

Jean-Michel Blanquer, ministre de l’Éducation nationale, était l’invité de Jean-Jacques Bourdin, le 8 novembre sur BFMTV. Il a détaillé certaines mesures de son futur plan d’action contre les violences à l’école, dont la possibilité de supprimer les prestations sociales aux familles des enfants responsables de violence.

Tout est parti de la polémique, après le braquage d’un adolescent de 16 ans sur une enseignante du lycée Édouard Branly  à Créteil le 18 octobre. En réponse à l’image désastreuse que cela a véhiculé pour l’éducation nationale et pour la France en général, le ministre de l’Éducation, Jean-Michel Blanquer, met en place un nouveau plan d’action contre les violences à l’école, qui devrait être effectif courant décembre.

Il avait déclaré quelques jours plus tôt qu’il ne devait pas y avoir de « tabou » à la venue de policiers dans les établissements scolaires, pour des missions d’information ponctuelles auprès des élèves, ou en cas d’incidents graves.

« Le but n’est évidemment pas d’avoir des policiers dans chaque établissement de France », mais « pourquoi pas avoir des permanences de policiers dans des établissements difficiles », en fonction de ce que demande le chef d’établissement, a ajouté Jean-Michel Blanquer.

Interrogé le 8 novembre par Jean-Jacques Bourdin le ministre a voulu apporter quelques précisions: « On doit réfléchir à ce qui permet de davantage responsabiliser les familles », a-t-il expliqué sur BFMTV.

Devant l’insistance de l’animateur sur le sujet des aides sociales pour les familles d’élèves trop absents ou faisait preuve d’incivililité, Jean-Michel Blanquer a confié que « la réflexion est ouverte actuellement ».

« Nous avons des droits et des devoirs dans notre société. Vous ne pouvez pas en permanence bénéficier d’une série de prestations, envoyer votre enfant à l’école, éventuellement lui dire que c’est très bien quand il ne respecte pas les professeurs et n’en subir aucune conséquence », a-t-il précisé.

 

Source : m.epochtimes.fr

Crédit photo : capture d’écran

Facebook 0 Twitter 0 Google+ 0 Linkedin 0 Mail