Violences conjugales : tout le monde devrait connaître ce signe de la main pour demander de l’aide

Facebook 0 Twitter 0 Google+ 0 Linkedin 0 Mail

Numéro d'urgence à composer en cas d'appel lors de violences conjugales, dans un centre d'hébergement et de réinsertion sociale (CHRS) pour femmes à Châtillon, août 2019 ( Crédit photo MARTIN BUREAU/AFP via Getty Images)

La Fondation canadienne pour les femmes a mis en place un signe de la main permettant aux victimes de violences conjugales d’alerter un tiers en cas de danger.

En 2019, plus de 142 000 personnes, tous sexes confondus, ont été victimes de violences conjugales en France.

Les femmes comptent pour 88 % de ce chiffre et 149 d’entre elles ont perdu la vie à la suite de ces violences.

Le premier confinement de mars 2020 a entraîné une hausse de ces violences de 36 %, passant ensuite à 60 % lors du deuxième confinement.

Selon des chiffres du collectif Féminicides, 98 femmes sont décédées en 2020 à la suite de coups de leur compagnon ou ex-compagnon.


Au Canada, la Fondation pour les femmes a instauré en 2020 un signe de la main caractéristique qui gagnerait à être connu de par le monde et qui serait effectué par des femmes en danger lors de violences conjugales.

Signal For Help consiste à ramener le pouce sur la paume de la main, puis refermer la main dessus.

Il peut être pratiqué lors d’un appel vidéo en intérieur ou même en extérieur, si l’on croise des personnes qui pourront reconnaître alors le signe et alerter les secours.

Signal For Help peut aussi, par extension, être pratiqué par toute personne, homme, femme ou enfant, qui ne pourrait parler du fait de la présence de son agresseur et demanderait ainsi de l’aide extérieure.

D’autres signes existent, tels que le point noir dessiné au creux de la main ouverte, mis en place par une Anglaise ayant éte elle-même victime de violences conjugales.

En France, il existe aussi l’application mobile officielle App-Elles, destinée aux femmes et filles victimes de tout type de violences.


Elle permet, entre autres, d’alerter 3 contacts sélectionnés qui recevront toutes les 90 secondes un message d’appel à l’aide ainsi que la position GPS de la victime.

Source : theepochtimes.com

Facebook 0 Twitter 0 Google+ 0 Linkedin 0 Mail