«Vivre dans la peur»: habitants et mairie s’unissent contre deux restaurants problématiques d’une rue parisienne

Facebook 0 Twitter 0 Google+ 0 Linkedin 0 Mail

Depuis la réouverture des bars et restaurants, deux d’entre eux situés dans la même rue parisienne sont devenus la source de nombreux problèmes pour les habitants, relate Le Parisien. La mairie tente de mettre fin à leur activité.

«Ici, on ne vient pas pour manger mais uniquement pour consommer de l’alcool», reconnaît d’emblée auprès du Parisien l’un des clients d’un établissement de la rue du Faubourg Saint-Martin, dans le Xe arrondissement de Paris. Avec un restaurant voisin, il provoque la colère des riverains, lesquels évoquent des clients ivres et violents qui ruinent la tranquillité du quartier.



«Nous ne sommes plus les bienvenus chez nous», déplore un habitant auprès du quotidien. «Chaque jour, des femmes sont agressées, les terrasses débordent […] Ce que vivent les gens est indécent».
D’autres affirment «vivre dans la peur» et déplorent à la fois le comportement violent des clients (bagarres, menaces au couteau), et les trottoirs qui se transforment en «pissotières à ciel ouvert». «Les odeurs d’urine nous ont fait fuir. Comme la foule d’hommes alcoolisés…», témoigne l’un d’eux. Contacté par Sputnik, l’un des restaurants concernés n’a pour l’heure pas répondu à nos questions.

Lutte de la mairie
Bien au courant de la réputation de ces établissements, la maire du Xe arrondissement Alexandra Cordebard affirme qu’«ils ont décidé de se moquer des pouvoirs publics», mais assure qu’elle parviendra à les évincer.

«Mon souhait, clairement, est de faire fermer définitivement ces établissements», promet-elle dans Le Parisien.
De multiples interventions de la police y ont fait «pleuvoir un nombre incroyable de PV», mais cela ne semble pas arrêter les gérants. «Nous avons affaire à des exploitants qui semblent prendre un malin plaisir à rester dans l’illégalité, avec une certaine agressivité», ajoute l’élue, qui affirme pourtant ne pouvoir rien faire en raison des «procédures de fermeture administrative compliquées».

Procédure de fermeture
«La Préfecture de Police ne peut engager de procédures de fermeture administrative que si le dossier est suffisamment “étayé”: constations des nuisances par des agents assermentés, plaintes des riverains, mains courantes, courriers adressés au Préfet», indique le site de la mairie de Paris.

Le Xe arrondissement fait d’ailleurs partie de ceux qui ont créé une «commission de régulation des débits de boissons», ayant pour but de «renforcer la coordination entre les différents services de la collectivité et de l’État qui interviennent dans ce domaine au niveau local».

Les bars et restaurants ont pu rouvrir leurs terrasses le 19 mai, jusqu’à 21 heures. Le 9 juin, ils ont pu accueillir en intérieur jusqu’à 23 heures, mais en limitant leur capacité d’accueil. Dès demain (30 juin), ils pourront ouvrir complètement, toujours sur la base du protocole sanitaire.




Source
Crédit photo : Capture d’écran

Facebook 0 Twitter 0 Google+ 0 Linkedin 0 Mail